general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu
Vous pouvez nous soutenir là : 👉 https://fr.tipeee.com/audiocite - Merci ❤❤❤

Illustration: Trois hommes dans un bateau (Version 2) - Jerome k. jerome

Trois hommes dans un bateau (Version 2)

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net
Publication : 2018-06-22

Lu par Daniel Luttringer
Livre audio de 6h27min
Fichier Zip de 280 Mo (il contient des mp3)

1262 - Téléchargements - Dernier décompte le 24.11.21




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 






Présenter le roman le plus désopilant du monde ? Allons...

 

Le (presque) début : « J’ai toujours en mémoire cette visite faite un jour au British Muséum. Je voulais me renseigner sur le traitement d’une légère indisposition dont j’étais plus ou moins atteint – c’était, je crois, le rhume des foins. Je consultai un dictionnaire médical et lus tout le chapitre qui me concernait. Puis, sans y penser, je me mis à tourner les pages d’un doigt machinal et à étudier d’un oeil indolent les maladies, en général. J’ai oublié le nom de la première sur laquelle je tombai – c’était en tout cas un mal terrible et dévastateur – mais, avant même d’avoir lu la moitié des « symptômes prémonitoires », il m’apparut évident que j’en souffrais bel et bien. Un instant, je restai glacé d’horreur. Puis, dans un état de profonde affliction, je me remis à tourner les pages. J’arrivai à la fièvre typhoïde… m’informai des symptômes… et découvris que j’avais la fièvre typhoïde, que je devais l’avoir depuis des mois sans le savoir. Me demandant ce que je pouvais bien avoir encore, j’arrivai à la danse de Saint-Guy… et découvris – comme je m’y attendais – que j’en souffrais aussi. Je commençai à trouver mon cas intéressant et, déterminé à boire la coupe jusqu’à la lie, je repris depuis le début par ordre alphabétique… pour apprendre que j’avais contracté l’alopécie et que la période aiguë se déclarerait dans une quinzaine environ. Le mal de Bright – je fus soulagé de le constater – je n’en souffrais que sous une forme bénigne, et pourrais vivre encore des années. Le choléra, je l’avais, avec des complications graves. Quant à la diphtérie, il ne faisait aucun doute que j’en étais atteint depuis la naissance. Consciencieux, je persévérai tout au long des vingt-six lettres de l’alphabet et, pour finir, il s’avéra que la seule maladie me manquant était bel et bien l’hydarthrose des femmes de chambre. »T

 

Traduction : Déodat Serval (1889)



Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de Suzanne L

Vous avez eu la main heureuse ce jour-là ! Et nous, par la suite, l'oreille hilare ;-)


Message de Daniel Luttringer

J'ai eu le bonheur de découvrir ce livre dans la bibliothèque de mon lycée à l'âge de 12/13 ans, une cinquantaine d'années plus tard, il est intact dans son caractère désopilant !


Message de Suzanne L

@Delphine : Comme le dit Daniel, oh que vous ne regretterez pas ce voyage sur la Tamise, en canot-camping, en plus ! Tout le livre, truffé de petites anecdotes historiques, est comme ça : euphorisant. J'ai presque terminé et je me demande comment je vais pouvoir m'en passer.
@Daniel : Vous rendez tellement bien l'humilité et la générosité exemplaires dont fait preuve le narrateur ;-) Merci pour cette lecture pleine d'enseignements, on y apprend même comment (ne pas) éplucher les patates… Sans parler des histoires de pêche… Incroyable ! Le passage du dialogue entre un chat et le chien Montmorency est génial.



Message de Cmtp34

Excellent moment et écoute. Merci


Message de Daniel Luttringer

Vous ne regretterez pas, Delphine, ce voyage sur la Tamise !


Message de Delphine

@Suzanne L.
Votre commentaire me presse d'écouter ce livre au plus tôt !
Le court extrait que vous y avez cité se glisse très bien dans
ma gamme humoristique. Merci!

-Vous voyez , Daniel, comme les commentaires passent bien de fil en aiguille... Merci à vous, je vais rigoler à votre santé !



Message de Daniel Luttringer

« Je me charge d'emballer », annonçai-je.
Je me flatte d'avoir un talent d'emballeur. Emballer est l'une de ces mille choses où j'ai humblement conscience d'exceller. (Je m'étonne moi-même, quelquefois, du nombre impressionnant de ces choses.) J'insistai sur ce fait auprès de George et de Harris et leur demandai de me laisser ce soin. Ils acceptèrent avec un empressement qui me parut suspect. George alluma une pipe et se vautra sur la bergère. Harris croisa ses jambes sur la table et alluma un cigare.
Ce n'était pas tout à fait ainsi que je l'entendais. Ce que j'avais voulu dire, naturellement, c'était que je dirigerais les opérations, tandis que Harris et George se chargeraient de l'exécution sous ma direction, moi-même me bornant à les asticoter de temps à autre d'un « Ah ! espèce de… ! », « Attends, laisse-moi faire ! », « Oh, quelle
jolie paire d'empotés vous faites ! ». En somme, je comptais généreusement leur enseigner l'art d'emballer. Aussi leur façon de se conduire m'agaça-t-elle. Rien ne m'énerve plus que de voir les autres assis à ne rien faire quand je travaille."


Message de Suzanne L

Il devait en fumer du bon, Jerome K. Jerome ! D'un chapitre à l'autre, d'hilarantes trouvailles, comme celle-ci :

« J'aime le travail, il m'exalte ! Je resterais des heures à le contempler. J'apprécie énormément sa compagnie et l'idée d'en être séparé me brise le cœur. On ne saurait m'en donner trop; accumuler le travail est même devenu chez moi une sorte de passion. Mon bureau en est rempli à un tel point qu'il n'y a plus de place pour en mettre davantage… »



Message de Daniel Luttringer

Désopilant ! (Un million d'exemplaires vendus en édition pirate aux États-Unis entre 1889 et 1909...)


Message de Suzanne L

D'humeur massacrante ? Hihi, oubliez vite ça. Merci Daniel pour ce puissant antidote aux pires tracasseries ;-)


Message de Daniel Luttringer

Irrésistible Jerome K. Jerome ! Belle âme Claryssandre !


Message de Claryssandre

A écouter et réécouter, sans modération !
" Quand un monde de déceptions et d'ennuis s'abat sur vous, si l'on ne s'abandonne pas au désespoir, on se tourne vers la philosophie ou l'humour." Charlie Chaplin
Merci Daniel et bonne journée.


Message de Daniel Luttringer

Vous êtes absolument excessive, Clara, absolument ! Non, je n'écris pas (le "aïe" de mon dernier commentaire disait cela, à sa façon). Quant au Braddon, il est très bien, vous verrez. A bientôt et merci, chère Clara.


Message de Clara

De retour d'un week-end à Paris, j'ai eu la chance de pouvoir voir l'exposition consacrée à Léonard de Vinci. Fantastique!!! Peintre, compositeur, écrivain (vous ne m'avez pas répondu sur ce sujet?), toutes proportions gardées bien sûr, je me dis que vous êtes cher Daniel une sorte de Léonard de Vinci avec vos multiples talents!!! :) :): :)
Je vais commencer à écouter votre dernier Mary elizabeth Braddon, bercée par votre inimitable voix...


Message de Daniel Luttringer

AÏe, Clara ! Je n'ai pas tant de talent(s) que çà, et même si je suis une sorte de touche-à-tout, sachez que je "pratique" tout cela en dilettante !


Message de Clara

Wouahh!! Vous êtes également un grand compositeur. Je suis très intimidée de connaître quelqu'un comme vous, aux multiples talents protéiformes. Je suppose que vous êtes également un homme de lettres ? N'ai-je pas raison ?


Message de Daniel Luttringer

Vous êtes bien trop aimable, Clara ! Et sachez que la peinture est juste un de mes jardins (plus ou moins secrets), un autre étant la composition musicale (plus ou moins electro). Voyez cette page facebook : https://www.facebook.com/daniel.luttringer.906/videos?lst=100043415041101%3A100043415041101%3A1581922479


Message de Clara

Wouahh!!! Quel immense talent! Je rejoins tout à fait Claryssandre!!! Je suppose que vos oeuvres doivent se vendre une petite fortune, non? J'adore la série avec la petite silhouette! L'homme semble écraser devant l'univers, mais comme le disait le grand Blaise Pascal: L'univers me contient et je ne suis rien face à son immensité, mais la grandeur de l'homme réside dans le fait que par la pensée c'est moi qui le contient!!!


Message de Claryssandre

@ Clara, oui j'admire aussi le talent de Daniel comme peintre (adore la série "Opéra")mais la référence à Giacometti n'est pas de moi...Juste pour rendre à César...


Message de Daniel Luttringer

@ clara : https://www.danielluttringer.com/


Message de Clara

Merci pour ces explications que je vais méditer. Excusez-moi de piquer ma curiosité, mais j'ai vu que Claryssandre vous tenait également pour un très grand peintre et que certaines de vos oeuvres lui rappelaient Giacometti. Vos oeuvres seraient-elles visibles quelque part ?


Message de Daniel Luttringer

Eh bien, chère Clara, pour faire simple, au moment de prononcer la phrase (ou l'inter-phrase), mes yeux sont déjà plus loin ! Je fonctionne ainsi et croyez-moi, je "vis" les scènes ; au cas particulier de Jérome K. Jérome, je devais souvent me reprendre à plusieurs fois, car le rire me montait à la gorge !


Message de Clara

@Claryssandre
Je crois que Daniel Luttringer n'est pas dans le doute; il a pleinement conscience de posséder un don extraordinaire qui lui donne toujours le ton juste. C'est là son secret!
… Mais pourriez-vous préciser Monsieur Luttringer ce qu'est votre don d'anticipation deux lignes d'avance ?


Message de Daniel Luttringer

Vous avez raison, Claryssandre, d'une manière générale je découvre le texte en le lisant. Etant quelqu'un de très réactif et pouvant anticiper des yeux deux lignes d'avance, mon instinct me fait trouver généralement le ton juste. Voilà, chère amie !


Message de Claryssandre

Roman très drôle. Lecture admirable. Vous vous êtes surpassé. Je crois que vous découvrez le texte en le lisant... Comment arrivez vous à toujours trouver le son si juste ? C'est très mystérieux pour moi. Le coeur ou la définition du don et du talent sans doute... Merci pour ces heures délicieuses.


Message de Daniel Luttringer

Salut rousse ! Je vous dirai juste ceci : le nombre de fois ou j'ai dû m'interrompre car le rire me montait à la gorge ...!


Message de rousse

Salut Daniel. Le temps d'écoute m'avait fait hésiter, mais je ne regrette pas cette lecture. C'est amusant, d'une écriture légère et tellement cocasse! Votre talent s'entend tout du long !


Message de Scribefez

Cette lecture me peremet de réparer un vieux manquemen aux lectures indispensablesur par le humour et la cocasserie voire le absurde


Message de Daniel Luttringer

Le plaisir a été (aussi) pour moi, Jipi42 !


Message de Jipi42

Merci Daniel pour cette belle lecture !


Ajouter un commentaire



Tous les commentaires sont bienvenus, bienveillants ou critiques (mais constructifs), sauf ceux qui mettraient en concurrence les donneurs de voix entre eux. Le cas échéant, ceux-là ne seraient pas publiés.

Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés



> Toutes les nouveautés

SOUTENEZ-NOUS


Soutenez nous sur typeee

Les Auteurs les plus lus


Achard - Ahikar- Aicard - Aimard - Allais - Amnesty International- Andersen - Anonyme- Aulnoy - Austen - Balzac - Banville - Barbey d aurevilly - Baudelaire - Bazin - Beauvoir - Beecher stowe - Beltran - Bergerat - Bernard - Bible- Bleue- Boccace- Borie - Bourget - Boussenard - Bove - Boylesve - Braddon - Bringer - Brontë - Bruant - Brussolo - Cabot - Casanova- Cervantes - Chancel - Charasse - Chateaubriand - Chevalier à la Rose- Claretie - Colet - Comtesse de ségur- Conan Doyle - Coppee - Corday - Corneille - Courteline - Daudet - Daumal - De nerval - De renneville - De staël - De vesly - Decarreau - Del - Delattre - Demercastel - Desbordes Valmore - Dickens - Diderot - Dionne - Dostoïevski - Du gouezou vraz - Dumas - Dumas fils - Duruy - Eberhardt - Esquiros - Essarts - Faguet - Fée - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flat - Flaubert- Fontaine - Alain-Fournier- France - Funck Brentano - G@rp- Gaboriau- Gaboriau - Galopin - Gautier - Géode am- Géod´am- Girardin - Gréville - Grimm - Gyp- Hawthorne - Hoffmann - Homère- Houssaye - Huchon - Hugo - Irving - James - Kipling - La Fontaine - Lacroix - Le Braz - Le Rouge - Leblanc - Leconte de Lisle - Lemaître - Leprince de Beaumont - Lermina - Leroux - Les 1001 nuits- Lesclide - London - Lorrain - Loti - Louÿs - Lycaon- Machiavel - Madeleine - Malcor - Mallarmé - Malot - Mangeot - Marmier - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Mérimée - Michelet - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Moinaux - Molière- Montesquieu- Mortier - Moselli - Musset - Orain - Ourgant - Pavie - Pergaud - Perrault - Poe - Racine - Radcliffe - Ramuz - Renard - Rilke - Rimbaud - Rochefort - Rosny_aîné - Rousseau - Sade - Saint victor - Sainte beuve - Sand - Sazie - Scholl - Schwob - Scott - Shakespeare - Silion - Silvestre - Stendhal- Stevenson - Sue - Suétone- Theuriet - Thoreau - Tolstoï (L) - Tourgueniev - Trollope - Twain - Valéry - Vallès - Vannereux - Verlaine - Verne - Villiers de l´isle adam- Voltaire- Voragine - Weil - Wells - Wharton - Wilde - Wilkie Collins- Zola

--- Liste complète