general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu
Vous pouvez nous soutenir là : 👉 https://fr.tipeee.com/audiocite - Merci ❤❤❤

Illustration: Malereyne - Delly

Malereyne

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net
Publication : 2020-11-01

Lu par Christiane-Jehanne
Livre audio de 03h21min
Fichier Zip de 184 Mo (il contient des mp3)

363 - Téléchargements - Dernier décompte le 04.12.21



Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Signaler
une erreur
Commentaires
 






Famille Malereyne, « mauvaise reine », une famille établie à Rocamore depuis 1000 ans.

Mademoiselle Victoire tient les usages de sa main ferme, autoritaire et avare.

Ses neveux ou cousins la supportent, ou la craignent. Mais Jérôme décède, brutalement. Que s'est-il passé ?

Ce roman est tout à fait différent des autres productions de Delly. Roman dernier, et  posthume, d'ailleurs.

Malédiction, drames, amours jalonnent la vie de cette famille.

Société, en Périgord, à la fin du 19ème siècle.

Extraits :

« On appelait ce logis la maison Malereyne. Il appartenait à une famille dont les origines se perdaient en un lointain nébuleux. Un jour - dans les environs de l'an 1000, disait-on - un homme était arrivé dans ce pays, portant un petit enfant. Il avait voyagé jusqu'aux contrées des bords du Danube, y avait épousé la souveraine d'un royaume barbare. Mais cette femme, cruelle et dissolue, ayant attenté à sa vie, il s'était enfui, emportant son fils. Celui-ci, en grandissant, avait révélé chez lui la nature maternelle. On l'avait surnommé « le fils de la mauvaise reine » et ce nom, Malereyne, était devenu celui de ses descendants. »

 

...

« Je n'ai jamais été de ces femmes qui restent oisives ou croient travailler quand elles s'amusent à de sots et inutiles petits travaux. »

...

 « - Pulchérie est venue tout à l'heure pour prévenir Mademoiselle que M. Jérôme a été trouvé mort dans la Roncelle. Mlle Victoire eut un haut-le-corps. - Quoi ? Jérôme, mort ? Noyé ? - On suppose qu'il a dû tomber cette nuit du haut de Combretelle. Son corps s'est arrêté dans les rocs de la rivière, où le père Béchou l'a aperçu ce matin. Il a vite couru prévenir à la gendarmerie. Tout à l'heure le maire est venu pour préparer Mme Fanny. Elle s'est à moitié évanouie, m'a dit Pulchérie qui est aussi toute chavirée. - Comédienne ! murmura Mlle Victoire. »

Zip à télécharger.  Merci de votre compréhension.  Edition 1952.

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/d/d9/Auriac-du-P%C3%A9rigord_Faye_ch%C3%A2teau_%287%29.JPG


Source: https://beq.ebooksgratuits.com/classiques/Delly-Malereyne.pdf



Commentaires :


Message de Christiane-Jehanne

Chère Claryssandre, rebonjour ! Tout d'abord, je vous remercie infiniment de votre message, de votre compliment, c'est très gentil :), et vraiment très encourageant pour moi. Ce roman « Malereyne » est, en effet, atypique de Delly. C'est pourquoi je l'ai choisi pour notre site. Je dois avouer que Delly est inégal. Le précédent, «  Le fruit mûr », offre, oui, une belle densité psychologique, avec cet artiste-peintre, artiste aimablement apprécié mais qui n'arrive pas à s'exprimer, à s'extérioriser comme il le sent en lui-même, bloqué par le poids de sa mère et de sa sœur. C'est un vrai beau roman de Delly, profond. Les « Contes » sont encore autre chose, les fées... ... le violoniste .... etc..., autre univers de Delly, que j'ai aimé enregistrer . J'en ai un en tête, « La rose qui tue », mais je ne sais pas si c'est utile pour notre site. Ce sera selon, s'il y a une éventuelle... demande... J'ai commencé L M Alcott et sa charmante « Rose, etc ... », merci à vous, et ce sera pour prochainement. Chère Claryssandre, je vous remercie infiniment de votre soutien, prenez aussi bien soin de vous, bon dimanche et toutes mes amitiés bien chaleureuses :) , Christiane.



Message de Claryssandre

Chère Christiane-Jehanne, merci pour cette lecture très agréable, toujours aussi pro et réussie ! J'ai passé un très bon moment grâce à vous avec ce roman finalement légèrement sombre. Delly restera une énigme pour moi. En fait je crois pouvoir dire que j'apprécie les Delly qui ne ressemble pas à du Delly ! Je suis certainement assez obscure ... Les deux premiers que j'ai écouté m'ont déplus. Des histoires romanesques qui pourraient être plaisantes mais un style sentimental(iste) caricatural, particulièrement " nunuche". Ici, comme dans le précédant merveilleusement lu par vous et dont le titre m'échappe soudain, je ne retrouve nullement ce style qualifié par certains de "romans de gare". Certes pas de la grande littérature mais une intrigue, une atmosphère, un style plus sobre et épuré... Bref, on se laisse emporter. Encore merci ! A bientôt pour une prochaine lecture... Prenez bien soin de vous.


Ajouter un commentaire



Tous les commentaires sont bienvenus, bienveillants ou critiques (mais constructifs), sauf ceux qui mettraient en concurrence les donneurs de voix entre eux. Le cas échéant, ceux-là ne seraient pas publiés.

Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés



> Toutes les nouveautés

SOUTENEZ-NOUS


Soutenez nous sur typeee

Les Auteurs les plus lus


Achard - Ahikar- Aicard - Aimard - Allais - Amnesty International- Andersen - Anonyme- Aulnoy - Austen - Balzac - Banville - Barbey d aurevilly - Baudelaire - Bazin - Beauvoir - Beecher stowe - Beltran - Bergerat - Bernard - Bible- Bleue- Boccace- Borie - Bourget - Boussenard - Bove - Boylesve - Braddon - Bringer - Brontë - Bruant - Brussolo - Cabot - Casanova- Cervantes - Chancel - Charasse - Chateaubriand - Chevalier à la Rose- Claretie - Colet - Comtesse de ségur- Conan Doyle - Coppee - Corday - Corneille - Courteline - Daudet - Daumal - De nerval - De renneville - De staël - De vesly - Decarreau - Del - Delattre - Demercastel - Desbordes Valmore - Dickens - Diderot - Dionne - Dostoïevski - Du gouezou vraz - Dumas - Dumas fils - Duruy - Eberhardt - Esquiros - Essarts - Faguet - Fée - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flat - Flaubert- Fontaine - Alain-Fournier- France - Funck Brentano - G@rp- Gaboriau- Gaboriau - Galopin - Gautier - Géode am- Géod´am- Girardin - Gréville - Grimm - Gyp- Hawthorne - Hoffmann - Homère- Houssaye - Huchon - Hugo - Irving - James - Kipling - La Fontaine - Lacroix - Le Braz - Le Rouge - Leblanc - Leconte de Lisle - Lemaître - Leprince de Beaumont - Lermina - Leroux - Les 1001 nuits- Lesclide - London - Lorrain - Loti - Louÿs - Lycaon- Machiavel - Madeleine - Malcor - Mallarmé - Malot - Mangeot - Marmier - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Mérimée - Michelet - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Moinaux - Molière- Montesquieu- Mortier - Moselli - Musset - Orain - Ourgant - Pavie - Pergaud - Perrault - Poe - Racine - Radcliffe - Ramuz - Renard - Rilke - Rimbaud - Rochefort - Rosny_aîné - Rousseau - Sade - Saint victor - Sainte beuve - Sand - Sazie - Scholl - Schwob - Scott - Shakespeare - Silion - Silvestre - Stendhal- Stevenson - Sue - Suétone- Theuriet - Thoreau - Tolstoï (L) - Tourgueniev - Trollope - Twain - Valéry - Vallès - Vannereux - Verlaine - Verne - Villiers de l´isle adam- Voltaire- Voragine - Weil - Wells - Wharton - Wilde - Wilkie Collins- Zola

--- Liste complète