general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: Le Moulin Frappier (Première partie) - Henry Gréville

Le Moulin Frappier (Première partie)

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Daniel Luttringer
Livre audio de 4h57min
Fichier Zip de 216 Mo (il contient des mp3)

461 - Téléchargements - Dernier décompte le 01.06.20




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 





Sublime portrait d'une veuve qui affronte l'adversité pour son fils et réalise ainsi son destin.

« Mais comme, à côté de cela, François n'aurait pas permis de toucher du bout du doigt à son trésor, il fallait, pour concilier les deux choses, tourmenter Geneviève en cachette de son mari. Si celle-ci avait regimbé sous le premier coup de fouet, Victoire en fût peut-être restée là après une violente querelle avec son fils. La jeune femme n'avait rien dit. Mais alors, le plaisir de la tourmenter devenait un véritable devoir, car il ne faut pas permettre à ces fausses humilités d'écraser leurs supérieurs naturels par l'apparence d'une modération au fond pleine d'orgueil ! »

 Source: https://beq.ebooksgratuits.com/vents/Greville_Le_moulin_Frappier.pdf

Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de Do-marie

Merci pour cette lecture.


Message de Daniel Luttringer

Pas facile à apprivoiser, les grincheux, chère Daniell !


Message de daniell

St Daniel a maîtrisé des lions, alors quelques grincheux.....

Encore une lecture plus qu'agréable, merci M. Luttringer.


Message de Daniel Luttringer

Je vais créer un Livre d'Or qui consignera vos extraordinaires commentaires, chère et lettrée Chrismarie !


Message de Chrismarie

Ces romans oubliés et qui resurgissent là pour notre si grand plaisir... Et je continue en citant Plutarque(Vie parallèles - Préface à Timoléon)...car nous ne faisons qu'accueillir dans notre âme le souvenir des caractères les plus notoires et les meilleurs et cela nous rend capables d'écarter définitivement tout ce que le commerce inévitable avec notre entourage nous offre de mauvais, d'immoral et de commun pour tourner entièrement vers modèles le monde réconcilié et apaisé de nos pensées.


Message de Armen

Oui, Delphine, nous aurions pu en rire si cela n'avait pris de telles proportions. Mais voilà qui est réglé, enfin... je l'espère!


Message de Delphine

Chère Armen,
Comme vous avez raison de faire un appel au calme !
À lire tous ces commentaires fielleux,on se croirait dans une mauvaise pièce de théâtre. Quant à y être, pourquoi ne pas entamer une bonne comédie ?

"Il n'y y a rien de tel que le rire pour lutter contre l'intolérance."
(Robin Williams)







Message de Armen

Bonjour à toutes et tous,
ne croyez -vous pas qu'il serait temps de passer à autre chose? Je trouve que tout cela devient particulièrement pénible et nuit principalement à Audiocité.
Une fois encore nous sommes là pour l'entraide et le plaisir.
Faudra-t-il que nous supprimions les commentaires, qui a la base nous encouragent à continuer.
Mais ces remarques incessantes risquent de finir par rebuter les nouveaux lecteurs et nouvelles lectrices tout comme les auditeurs et auditrices.
Je vous saurai gré à toutes et tous de mettre un peu d'eau dans votre vin et je vous en remercie à l'avance.


Message de Daniel Luttringer

Je découvre depuis quelque temps que, loin de pouvoir être simplement heureux de partager ma passion de la lecture-audio - et comment ne le serais-je pas à la lecture de vos si subtiles analyses, chère Chrismarie - je doive être également malheureux de ce que ma personnalité soit clivante au point de susciter des critiques et des attaques violentes à l'égard des auditrices qui m'apprécient ! Je suppose que c'est le tribut à payer...


Message de Chrismarie


Je suis là, toute prête à vous entendre "sublimer" ce nouveau roman et cela d'autant plus que Claryssandre, Honorine, Ludivine et sans doute beaucoup d'autres l'on entendu et apprécié. Je viens de terminer "Deux-sœurs" de Paul Bourget dans lequel votre voix perçoit toute la noblesse de Madeleine et nous sommes là, attentifs au déroulement de cette histoire dont la profondeur ne cesse de s'accroître au fil des pages, Ces pages qui alors s'illuminent par touches successives qui, en nous instruisant, justifient la dignité d'un être. La est la musique que vous nous faîtes entendre, cher Daniel, et qui accompagne tous ces chapitres ou l'on discerne le génie de l'auteur peut-être avec plus d'acuité grâce justement à cette musique. Chaque auteur possède une partition bien à lui et vous jouez parfaitement de l'instrument que vous possédez. Vous êtes le pianiste qui joue avec âme les partitions des êtres d'hier et dont l'écho nous atteint. Ainsi aujourd'hui je puis évoquer des prénoms dans les commentaires et, si je puis me le permettre, me sentir unie avec toutes et tous dans l'écoute de ces textes magnifiques. Les chapitres lues se succèdent sans que nous eussions l'impression d'être en dehors de la vie des êtres que vous faîtes parler et dont les mots raisonnent dans chacun de nous. Nous sommes avec vous hors du temps parce qu'une harmonie se crée entre vous et l'auteur ce qui, magiquement, reflète sur chacune ou chacun disposé à la recevoir. Cher Daniel vous êtes « une abeille de l'invisible », réflexion surprenante mais tellement juste de Rainer maria Rilke concernant les êtres laborieux. Au texte s'ajoute le rêve éveillé dont certains auteurs comme Descartes ou Marcel Proust semblent avoir défini la véritable teneur. N'est-ce pas là le souhait de tout DDE désirant partager la beauté de sentiments qui hélas s'anéantit parfois sous des clameurs malveillantes.
Descartes : « La lecture de tous les bons livres est comme une conversation avec les plus honnêtes gens des siècles passés qui en ont été les auteurs. »
Marcel Proust, lui va bien plus loin, il nous dit qu'il désire nous atteindre puisque ….. « La lecture est au seuil de la vie spirituelle ; Elle peut nous y introduire, elle ne la constitue pas. »



Message de Daniel Luttringer

Je peux l'annoncer, Maminou : la suite (et fin) dès jeudi matin. A bientôt !


Message de Maminou

merci encore de ce beau roman que je viens de finir d'écouter cette nuit car je suis cloué au lit avec une gastro cela fait du bien au moral d'écouter vos lectures
vivement la suite merci merci!!!
bonne journée et bon courage pour toutes ces lectures
Maminou



Message de Daniel Luttringer

Mais c'est en cours, soyez rassurée, Paola ! C'est une très belle oeuvre dont le dernier tome sera publié dès cette semaine.


Message de Paola

J'ose vous demander quand vous prévoyez la suite...?
Avec mes remerciements et mon admiration


Message de Daniel Luttringer

Très bien, Ludivine, je note votre témoignage pour le dossier de béatification (ou de canonisation, je sais pas trop) à venir !


Message de La Fée Coupaille

Trop mignon Ludivine !!!


Message de Ludivine

Comme Clarissandre, je vous écoute BEATEMENT, RELIGIEUSEMENT. Il faut dire que vous lisez DIVINEMENT bien. Pour moi, vous êtes un peu SAINT LUTTRINGER que j'écoute religieusement chaque jour que Dieu fait.


Message de Claryssandre

MON auteur favori (avec 5 ou 6 autres...) ! Je vais attendre (im)patiemment (?) la suite avant de vous écouter religieusement, béatement. Gréville lue par VOUS, c'est ma divine gourmandise ! Le paradis pour l'âme, le coeur...et les oreilles. Mais je me répète. Merci.


Ajouter un commentaire



Tous les commentaires sont bienvenus, bienveillants ou critiques (mais constructifs), sauf ceux qui mettraient en concurrence les donneurs de voix entre eux. Le cas échéant, ceux-là ne seraient pas publiés.

Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés


SOUTENEZ-NOUS




Les Auteurs les plus lus


Achard - Ahikar- Aicard - Aimard - Allais - Amnesty International- Andersen - Anonyme- Aulnoy - Austen - Balzac - Banville - Barbey d aurevilly - Baudelaire - Bazin - Beauvoir - Beecher stowe - Beltran - Bergerat - Bernard - Bible- Bleue- Boccace- Borie - Bourget - Bove - Boylesve - Brontë - Bruant - Brussolo - Cervantes - Chateaubriand - Chevalier à la Rose- Colet - Comtesse de ségur- Conan Doyle - Coppee - Corneille - Courteline - Daudet - Daumal - De nerval - De renneville - De staël - De vesly - Decarreau - Del - Delattre - Demercastel - Desbordes Valmore - Dickens - Diderot - Dionne - Dostoïevski - Du gouezou vraz - Dumas - Dumas fils - Eberhardt - Essarts - Faguet - Fée - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flat - Flaubert- Alain-Fournier- France - G@rp- Gaboriau- Galopin - Gautier - Géod´am- Girardin - Gréville - Grimm - Gyp- Hawthorne - Homère- Huchon - Hugo - James - Kipling - La Fontaine - Lacroix - Le Braz - Le Rouge - Leblanc - Leconte de Lisle - Leprince de Beaumont - Lermina - Leroux - Les 1001 nuits- London - Loti - Louÿs - Lycaon- Machiavel - Madeleine - Malcor - Mallarmé - Malot - Marmier - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Mérimée - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Molière- Montesquieu- Moselli - Musset - Orain - Ourgant - Pavie - Pergaud - Perrault - Poe - Racine - Radcliffe - Ramuz - Renard - Rimbaud - Rochefort - Rosny_aîné - Rousseau - Sade - Saint victor - Sainte beuve - Sand - Sazie - Scholl - Schwob - Shakespeare - Silion - Stevenson - Sue - Suétone- Theuriet - Thoreau - Tolstoï (L) - Tourgueniev - Trollope - Twain - Vallès - Vannereux - Verlaine - Verne - Villiers de l´isle adam- Voltaire- Voragine - Weil - Wharton - Wilde - Zola

--- Liste complète