general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu
Vous pouvez nous soutenir là : 👉 https://fr.tipeee.com/audiocite - Merci ❤❤❤

Illustration: Quinze oraisons - Anonyme

Quinze oraisons

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net
Publication : 2022-06-09

Lu par Léa
Livre audio de 18min
Fichier mp3 de 20 Mo

Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 




Musique : https://musopen.org/fr/music/2491-two-arabesques-deux-arabesques-l-66/





Les Quinze Oraisons sont un recueil de quinze méditations de la Passion du Christ, liées aux prières du Notre Père et du Je vous salue Marie qui sont dites quotidiennement durant une année entière. Elles sont traditionnellement attribuées à sainte Brigitte de Suède, une mystique et visionnaire suédoise. Elles lui furent dictées (selon la « Légende Dorée » de sainte Brigitte) par le Christ lui parlant depuis le crucifix d'une chapelle de la Basilique Saint-Paul-hors-les-Murs de Rome.

Elles furent constamment éditées (jusqu'en Ukraine) et rééditées, sous différents noms, Jardin de l'âme (Hortulus Animae) ou Palmier céleste (Caeleste Palmetum) de Wilhelm Nakatenus (de) S.J., Le Secret de Bonheur et traduites en plusieurs langues, au moins huit langues : français, allemand, anglais, espagnol, suédois, nééerlandais, italien danois. Elles furent aussi manuscrites dans des Psautiers et des « Livres d'Heures » ou des « Orationnaires », comme méditations de la Passion.

Des promesses (réelles ou apocryphes) leur furent associées. En Suède, elles n'ont jamais été attribuées à sainte Brigitte et ne figurent pas dans son livre des Révélations Célestes et ne sont pas même éditées avec ce livre en supplément sinon à partir du XIXème siècle : certains esprits critiques les pensent donc aussi apocryphes, par exemple réalisées par une religieuse brigittine du nom de Mary Oestrewyk, pourtant elles sont toujours répandues et popularisées sous le nom de Sainte Brigitte : elles ne furent très répandues qu'à partir du XVème siècle. L'un des manuscrits de la BNF de 1446 semble avoir appartenu au roi Louis XII. Une très longue suite de rééditions montrent leur succès populaire et authentifier les promesses du Christ à Sainte Brigitte : une heure de méditation de la Passion était réputée valoir davantage que le jeûne ou la flagellation pratiquée au Moyen Âge.

Il s'agit d'un long poème mystique en prose latine.

 

Les quinze oraisons commencent chacune par une interpellation du Christ commençant par O, suivi du Nom de Jésus, puis d'une épithète, Les grandes antiennes « Ô » de l'Avent adoptent le même procédé : O Jésus, vraie Liberté des Anges / Créateur du Ciel et de la terre / Céleste médecin / Miroir (Speculum) de splendeur éternelle / Roi (Rex) aimable et tout désirable / Fontaine de pitié inépuisable / Douceur des coeurs et suavité des esprits, Vertu royale et Voie de l'esprit / qui est en toutes choses commencement et fin / Abîme très profond de Miséricorde / Miroir de vérité, marque d'unité / Lien de charité / Lion très fort / Roi immortel et invincible / Fils unique du Père (Unigenitus), la Splendeur et figure de sa substance / Vraie et féconde Vigne.

Chacune est suivie de la méditation d'un épisode de la Passion ou d'une parole de Jésus en Croix.

La prière finale exprime le thème iconographique et poétique du Pressoir Mystique (« Torculus Christi ») : le Christ a exprimé son sang tel une grappe de raisin dans un pressoir, Sang à l'origine des Sept Sacrements de l'Église et de la Rédemption. La grappe de raisin, issue de la symbolique chrétienne primitive puisque le Christ se définissait comme le cep de vigne était un thème courant de la mosaïque chrétienne, elle figurait notamment sur les baptistères : elle est ici associée au pressoir car c'est le Christ qui en produit le fruit, comme il le dit dans la Cène en montrant le Vin : « Ceci est mon sang  ». De même que le poisson (Piscus) figurait soit le chrétien soit le Christ Lui-même la vigne représente soit le baptisé soit Jésus. Saint Alphonse de Liguori explique : « Le Prophète interroge de nouveau: « Pourquoi donc vos vêtements sont-ils rouges, comme les habits de ceux qui foulent le vin dans le pressoir au temps de la vendange? » (Is 63, 2). Et le Seigneur répond: « J'ai été seul à fouler le vin; aucune homme ne s'est trouvé avec moi  » (Is 63, 3). Par ce pressoir, Tertullien, saint Cyprien et saint Augustin entendent la Passion de Jésus-Christ, dans laquelle son vêtement, c'est-à-dire sa chair sacrée fut tout couvert de sang et de plaies, selon ce que dit saint Jean dans l'Apocalypse: « Le manteau qui l'enveloppe est trempé de sang; et son nom? Le Verbe de Dieu » (Ap 19, 13). Saint Grégoire dit que, dans ce pressoir dont parle Isaïe, notre Sauveur a été foulé et a foulé. Il a foulé parce que, dans sa passion, il a vaincu les démons; et il a été foulé, parce que son corps adorable a été brisé dans les tourments comme le raisin dans le pressoir, suivant cet autre texte du même prophète, déjà cité: "Yahvé s'est plu à l'écraser par la souffrance" (Is 53, 10). »

Les oraisons furent approuvées par un très grand nombre de prélats, de papes (Urbain VI, Pie IX, le 31 mai 1862), et de religieux, de souverains (elles furent éditées sous Mary Tudor en Angleterre où elles jouèrent également un très grand rôle, et furent manuscrites puis imprimées et enfin enregistrées et numérisées de siècle en siècle jusque de nos jours.


Source: http://www.marie-julie-jahenny.fr/oraisons_sainte_brigitte.pdf

Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).

Ajouter un commentaire



Tous les commentaires sont bienvenus, bienveillants ou critiques (mais constructifs), sauf ceux qui mettraient en concurrence les donneurs de voix entre eux. Le cas échéant, ceux-là ne seraient pas publiés.

Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés



> Toutes les nouveautés

SOUTENEZ-NOUS


Soutenez nous sur typeee

Les Auteurs les plus lus


Abrantès - Achard - Ahikar- Aicard - Aimard - Allais - Amnesty International- Andersen - Anonyme- Arène - Aulnoy - Austen - Aycard - Balzac - Banville - Barbey d aurevilly - Baudelaire - Bazin - Beauvoir - Beecher stowe - Beltran - Bergerat - Bernard - Bernhardt - Berthoud - Bible- Bleue- Boccace- Borie - Bourget - Boussenard - Bove - Boylesve - Brada- Braddon - Bringer - Brontë - Bruant - Brussolo - Burney - Cabot - Casanova- Cervantes - Chancel - Charasse - Chateaubriand - Chevalier à la Rose- Claretie - Colet - Comtesse de ségur- Conan Doyle - Coppee - Corday - Corneille - Courteline - Daudet - Daumal - De nerval - De renneville - De staël - De vesly - Decarreau - Del - Delattre - Demercastel - Desbordes Valmore - Dickens - Diderot - Dionne - Dostoïevski - Du gouezou vraz - Dumas - Dumas fils - Duruy - Eberhardt - Esquiros - Essarts - Faguet - Fée - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flat - Flaubert- Fontaine - Forbin - Alain-Fournier- France - Funck Brentano - G@rp- Gaboriau- Gaboriau - Galopin - Gautier - Géode am- Géod´am- Girardin - Gréville - Grimm - Guimet - Gyp- Hawthorne - Hoffmann - Homère- Houssaye - Huchon - Hugo - Irving - James - Janin - Kipling - La Fontaine - Lacroix - Lavisse et rambaud- Le Braz - Le Rouge - Leblanc - Leconte de Lisle - Lemaître - Leopardi - Leprince de Beaumont - Lermina - Leroux - Les 1001 nuits- Lesclide - London - Lorrain - Loti - Louÿs - Lycaon- Machiavel - Madeleine - Malcor - Mallarmé - Malot - Mangeot - Marmier - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Mérimée - Michelet - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Moinaux - Molière- Montesquieu- Mortier - Moselli - Musset - Naïmi - Nerval - Orain - Ourgant - Pavie - Pergaud - Perrault - Poe - Racine - Radcliffe - Ramuz - Renard - Rilke - Rimbaud - Rochefort - Ronsard - Rosny_aîné - Rousseau - Sade - Saint victor - Sainte beuve - Sand - Sazie - Scholl - Schwob - Scott - Shakespeare - Silion - Silvestre - Stendhal- Stevenson - Sue - Suétone- Theuriet - Thoreau - Tolstoï (L) - Tourgueniev - Trollope - Twain - Valéry - Vallès - Vannereux - Verlaine - Verne - Vidocq - Villiers de l´isle adam- Voltaire- Voragine - Weil - Wells - Wharton - Wilde - Wilkie Collins- Zaccone - Zola

--- Liste complète