general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: Angélus - Anonyme

Angélus

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Léa
Livre audio de 03min
Fichier mp3 de 2,6 Mo

509 - Téléchargements - Dernier décompte le 01.04.20



Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 






L'angélus, ou prière de l'ange, est une prière de l'Église catholique d'Occident.

L'angélus commémore les moments de l'Incarnation de Jésus, dont le nom signifie en hébreu « Dieu sauve » : annonce donnée par l'ange Gabriel à une jeune fille nommée Marie ; Marie accepte que le Verbe, la parole de Dieu, prenne chair en elle à l'instant par le seul effet du Saint Esprit, pour donner naissance à Jésus.

La prière de l'angélus tire son nom de son premier mot latin : « Angelus Domini nuntiavit Mariæ » (L'Ange du Seigneur apporta l'annonce à Marie). Les trois premiers versets sont constitués d'un versicule et de son répons suivis chacun d'un Ave Maria (Je vous salue Marie), qui rappellent les mystères chrétiens de l'Annonciation, de la conception virginale de Jésus, de la conformation personnelle de Marie à la volonté divine, de sorte que le Verbe a pu venir habiter parmi les hommes. La prière se termine par une oraison qui récapitule le chemin de salut offert par le Christ ressuscité, dont la révélation est donc inaugurée par cette séquence de l'Annonciation.

Cette prière est récitée dans l'Église latine trois fois par jour, à six heures, à midi et à dix-huit heures, mais cet horaire peut varier selon le travail et les régions. Ainsi, en France, les cloches sonnent généralement à sept heures, midi et dix-neuf heures. En Champagne, l'angélus sonne une quatrième fois à quatorze heures, la reprise du travail. À ces heures, une « cloche de l'angélus » est sonnée — l'angélus se sonne par trois séries de trois tintements suivis d'une « pleine volée » ou d'un cantique. Les tintements correspondent au début du versicule, du répons et de l'Ave.

Origine

Au Concile de Clermont (1095), le pape Urbain II demande que les cloches des cathédrales et églises de la chrétienté soient tintées le matin et le soir, afin que les prières soient faites à la Vierge pour le succès de la première croisade. Après la première croisade, une seule ville continua de pratiquer l'angélus : il s'agissait de Saintes, capitale du comté de Saintonge. En 1318, Jean XXII, pape d'Avignon, dans sa bulle Quam pium quam debicum, recommande « que cette pieuse coutume établie à Saintes soit étendue à l'Église universelle ». Le pape Calixte III renouvelle en 1456 la prescription de l'angélus du soir pour demander la victoire de la Chrétienté sur les Turcs musulmans. Le roi de France Louis XI, venu plusieurs fois à Saintes, demande en 1472 qu'entre les sonneries du matin et du soir, une autre sonnerie ait lieu à midi afin de prier la Vierge pour implorer la paix du royaume. Le 16 janvier 1476, le pape Sixte IV officialise la pratique de trois angélus quotidiens et la récitation de trois Ave Maria, prescription que le pape Alexandre VI renouvellera en 1500.

 

℣. L'ange du Seigneur apporta l'annonce à Marie,

℟. Et elle conçut du Saint-Esprit.

 

Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

 

℣. Voici la Servante du Seigneur,

℟. Qu'il me soit fait selon votre parole.

 

Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

 

℣. Et le Verbe s'est fait chair

℟. Et il a habité parmi nous.

 

Je vous salue Marie, pleine de grâce. Le Seigneur est avec vous.

Vous êtes bénie entre toutes les femmes et Jésus, le fruit de vos entrailles est béni.

Sainte Marie, Mère de Dieu, priez pour nous pauvres pécheurs, maintenant et à l'heure de notre mort.

 

℣. Priez pour nous, sainte Mère de Dieu,

℟. Afin que nous soyons rendus dignes des promesses du Christ.

 

Prions. Daignez, Seigneur, répandre votre grâce dans nos âmes, afin qu'ayant connu par la voix de l'Ange l'Incarnation de Votre Fils Jésus Christ, nous puissions parvenir par sa Passion et par sa Croix, à la gloire de sa Résurrection, par le même Jésus Christ Votre Fils, notre Seigneur. Amen


Source: https://fr.wikipedia.org/wiki/Ang%C3%A9lus

Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de Chrismarie

En plus du plaisir de vous entendre chère Léa je découvre l'origine de cet Angélus si admirablement représenté par Jean-François Millet. Et puis en ce début de matinée vous me donnez un supplément de courage. Décidément Audio cite est une manne céleste!


Ajouter un commentaire



Tous les commentaires sont bienvenus, bienveillants ou critiques (mais constructifs), sauf ceux qui mettraient en concurrence les donneurs de voix entre eux. Le cas échéant, ceux-là ne seraient pas publiés.

Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés


Les Auteurs les plus lus


Achard - Aicard - Aimard - Allais - Amnesty International- Andersen - Anonyme- Aulnoy - Austen - Balzac - Banville - Barbey d aurevilly - Baudelaire - Bazin - Beauvoir - Beecher stowe - Beltran - Bergerat - Bernard - Bible- Bleue- Boccace- Borie - Bourget - Bove - Boylesve - Brontë - Bruant - Brussolo - Chateaubriand - Chevalier à la Rose- Colet - Comtesse de ségur- Conan Doyle - Coppee - Corneille - Courteline - Daudet - Daumal - De nerval - De renneville - De staël - De vesly - Decarreau - Del - Delattre - Demercastel - Desbordes Valmore - Dickens - Diderot - Dionne - Dostoïevski - Du gouezou vraz - Dumas - Dumas fils - Eberhardt - Essarts - Faguet - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flat - Flaubert- Alain-Fournier- France - G@rp- Gaboriau- Galopin - Gautier - Géod´am- Girardin - Gréville - Grimm - Gyp- Hawthorne - Homère- Huchon - Hugo - Kipling - La Fontaine - Lacroix - Le Braz - Le Rouge - Leblanc - Leconte de Lisle - Leprince de Beaumont - Lermina - Leroux - Les 1001 nuits- London - Loti - Louÿs - Lycaon- Machiavel - Madeleine - Malcor - Mallarmé - Malot - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Mérimée - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Molière- Montesquieu- Moselli - Musset - Orain - Ourgant - Pavie - Pergaud - Perrault - Poe - Racine - Radcliffe - Ramuz - Renard - Rimbaud - Rosny_aîné - Rousseau - Sade - Saint victor - Sainte beuve - Sand - Sazie - Scholl - Schwob - Shakespeare - Silion - Stevenson - Sue - Suétone- Theuriet - Thoreau - Tolstoï (L) - Tourgueniev - Trollope - Twain - Vallès - Vannereux - Verlaine - Verne - Villiers de l isle adam- Voltaire- Voragine - Weil - Wilde - Zola

--- Liste complète