general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: Trois contes russes - Saltykov Chtchédrine

Trois contes russes


Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Charlotte
Livre audio de 1h13min
Fichier Zip de 89,4 Mo (il contient des mp3)

755 - Téléchargements - Dernier décompte le 24.08.19




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 



Illustration: Mikhaïl Saltykov-Chtchedrine. Portrait par Ivan Kramskoï.



Issu d’une famille de la noblesse provinciale, Mikhaïl Ievgrafovitch Saltykov, plus connu sous le nom de Saltykov-Chtchedrine, naît en 1826 à Spas-Ougol (province de Tver).
Fonctionnaire au sein de diverses administrations, il fréquente très tôt les cercles libéraux. Il s'ouvre aux idées et à la culture occidentales ce qui lui vaudra d'être arrêté et déporté à Viatka de 1844 jusqu’en 1855.

De retour d'exil il publie Les Esquisses provinciales (1856), ensemble de nouvelles dans lequel il dénonce l’arbitraire, les mesquineries, l’incurie et la corruption des administrations ainsi que l’oppression du peuple et obtient un immense succès.

 
Saltykov est nommé vice gouverneur de Riazan puis de Pskov avant de prendre sa retraite en 1862.

Il devient alors collaborateur au Contemporain de Nekrassov en attendant de partager avec lui la direction des Annales de la patrie (1868). C'est durant cette période qu'il adopte le pseudonyme de Chtchédrine.
En 1880 paraît son principal roman, La Famille Golovlev qui pose un regard acerbe et critique sur les mœurs des petits hobereaux de province. En 1884, la censure qui l’avait épargné jusqu’alors, interdit la parution des Annales de la Patrie ainsi que la publication de toutes nouvelles œuvres de l’auteur.

Saltykov demeure au sein de la littérature russe comme le plus illustre des satiristes de l’époque tsariste. Sa pensée puise à la fois dans les idées libérales, socialistes et religieuses.
 
Il meurt à Saint Pétersbourg en 1889.
 
Source: http://www.wikisource.org/wiki/Trois_contes_russes

Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de daniell

FAN-TAS-TIQUE ! quelle époustouflante lecture vous nous offrez Charlotte, merci infiniment,
et la découverte de cet auteur "décapant".


Ajouter un commentaire



(Pas de liens ni de code s.v.p)
Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés


Les Auteurs les plus lus