general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu
Vous pouvez nous soutenir là : 👉 https://fr.tipeee.com/audiocite - Merci ❤❤❤

Illustration: La Dernière Fée - Jules Sandeau

La Dernière Fée

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net
Publication : 2021-03-26

Lu par Daniel Luttringer
Livre audio de 16min
Fichier Zip de 11 Mo (il contient des mp3)

122 - Téléchargements - Dernier décompte le 17.10.21




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 





Une nouvelle mélancolique et philosophique de Jules Sandeau (1811-1883) parue notamment dans la revue L'Artiste en 1851.

« - Je ne suis ni l'Esprit du mal ni le Génie de la douleur, répondit-elle avec mélancolie ; mais c'est la destinée des hommes de ne me connaître qu'après m'avoir perdue, de ne savoir le prix de mes bien,faits que lorsqu'il n'est plus temps d'en jouir. Ami, tu fus ingrat comme le reste de tes frères. Tu m'accuses, et je te plains. Dans un instant tu me connaîtras, et tu voudras alors, aux prix des ans que Dieu te garde encore, me revoir seulement un jour telle que tu me vis pour la première fois. »

Illustration : Sophie Gengembre Anderson (1823-1903)


Source: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2155733/f159


Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de Daniel Luttringer

Merci à toutes, même si je pourrais écrire "tous", ce dernier étant neutre, non "genré" !


Message de Delphine

«Daniel-le-Bienheureux» : c'est ainsi qu'on vous préfère!*

-Cette fois-ci, les infos n'étaient pas très compliquées à trouver:
le bon vieux Wikipédia ! C'est un minimum, mais ça donne des pistes.




Message de Lora

En quelque sorte, il a réservé à Balzac le même sort que son personnage à la pauvre fée !


Message de Daniel-Le-Bienheureux

C'est (presque...) toujours un bonheur de lire Delphine, car elle vient avec des anecdotes, des infos glanées je sais pas où, mais pertinentes et enrichissantes ! Un grand merci.


Message de Delphine

Sandeau était un Jules tout à votre opposé, cher lecteur
«Daniel-le-vaillant-rustre-susceptible-qui-se-flagelle inutilement»...

--"En 1834, le « petit Jules » rencontra Balzac à qui il confia son désespoir après sa rupture avec George Sand, avouant qu'il envisageait de se suicider, qu'il était sans ressources et sans but. Balzac lui proposa de s'installer rue Cassini et de l'aider à rédiger un drame dont le scénario était déjà prêt : La Grande Mademoiselle. Mais la puissance de travail de Balzac effraya rapidement le jeune Sandeau qui se plaignait de ce « qu'il était réveillé en sursaut par le Titan désireux de me lire des pages fraîches du roman nouveau ou de m'atteler à la correction de ses innombrables épreuves.» Finalement, l'opinion de Balzac sur Jules Sandeau rejoignit assez vite celle de George Sand, qui avait jugé le petit Jules paresseux, nonchalant, sans volonté. Il put le vérifier en 1836, lorsque Jules Sandeau s'enfuit de la rue Cassini, laissant à son protecteur toutes ses dettes et un loyer impayé."
-Quand même- Jules Sandeau fut élu membre de l'Académie française au fauteuil 11." (où il put sans doute enfin roupiller en paix (^o^)

**Coucou Claryssandre !**


Message de Daniel Luttringer

Jules Sandeau dit : qu'as-tu fait de ta jeunesse ? Et vous, ihg, vous ajoutez : qu'as-tu fait de ta vieillesse ? Merci à vous !


Message de ihg

Jules Sandeau se trompe... il n'est jamais trop tard pour vivre, le bonheur se trouve à nos pieds prêt à être ramassé, il suffit d'écouter vos belles lectures Monsieur Luttringer.


Message de Daniel Luttringer

Je suis heureux de cette trouvaille, Claude ! Merci.


Message de Claude Fée

Quel beau texte, merci encore Daniel ! Une pépite de plus !


Message de Daniel Luttringer

Mais non, Claryssandre, je suis un rustre susceptible ! (((;◔ᴗ◔;)))


Message de Claryssandre

Un mot me vient en tête en écoutant cette nouvelle : délicatesse ! Jolie, délicate et touchante nouvelle porteuse d'un profond enseignement à méditer. D'accord avec Delphine (que je salue amicalement), merci pour le nom de la peintre. Je la découvre et j'adore ! Merci cher Daniel pour cette lecture aussi sensible et délicate que le texte. Bon week-end à vous, à tous.


Message de Daniel Luttringer

Oh ! Delphine, vous n'avez pas compris que c'était une boutade, du second degré, une TENDRE raillerie...!


Message de Delphine

Ce que vous êtes susceptible !


Message de Daniel-Le-Railleur

Je vous en prie, Delphine, et tant pis pour le texte de Jules Sandeau !


Message de Delphine

C'est bien que vous ayez inscrit le nom de la peintre !
Cela m'a permis d'aller voir la galerie de ses magnifiques œuvres !
Merci, cher Daniel !


Message de Jo

Cette histoire est touchante, elle nous parle de toutes les occasions que nous n'avons pas saisies, de tous les heureux hasards dont nous n'avons pas compris l'importance.
Les regrets qui ne servent à rien, le temps irrémédiablement perdu. Tristesse, nostalgie ! La voix de Daniel nous plonge dans nos propres regrets.


Ajouter un commentaire



Tous les commentaires sont bienvenus, bienveillants ou critiques (mais constructifs), sauf ceux qui mettraient en concurrence les donneurs de voix entre eux. Le cas échéant, ceux-là ne seraient pas publiés.

Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés



> Toutes les nouveautés

SOUTENEZ-NOUS


Soutenez nous sur typeee

Les Auteurs les plus lus


Achard - Ahikar- Aicard - Aimard - Allais - Amnesty International- Andersen - Anonyme- Aulnoy - Austen - Balzac - Banville - Barbey d aurevilly - Baudelaire - Bazin - Beauvoir - Beecher stowe - Beltran - Bergerat - Bernard - Bible- Bleue- Boccace- Borie - Bourget - Boussenard - Bove - Boylesve - Braddon - Bringer - Brontë - Bruant - Brussolo - Cabot - Cervantes - Chancel - Charasse - Chateaubriand - Chevalier à la Rose- Claretie - Colet - Comtesse de ségur- Conan Doyle - Coppee - Corday - Corneille - Courteline - Daudet - Daumal - De nerval - De renneville - De staël - De vesly - Decarreau - Del - Delattre - Demercastel - Desbordes Valmore - Dickens - Diderot - Dionne - Dostoïevski - Du gouezou vraz - Dumas - Dumas fils - Duruy - Eberhardt - Esquiros - Essarts - Faguet - Fée - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flat - Flaubert- Fontaine - Alain-Fournier- France - Funck Brentano - G@rp- Gaboriau- Gaboriau - Galopin - Gautier - Géode am- Géod´am- Girardin - Gréville - Grimm - Gyp- Hawthorne - Hoffmann - Homère- Houssaye - Huchon - Hugo - James - Kipling - La Fontaine - Lacroix - Le Braz - Le Rouge - Leblanc - Leconte de Lisle - Lemaître - Leprince de Beaumont - Lermina - Leroux - Les 1001 nuits- Lesclide - London - Lorrain - Loti - Louÿs - Lycaon- Machiavel - Madeleine - Malcor - Mallarmé - Malot - Mangeot - Marmier - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Mérimée - Michelet - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Moinaux - Molière- Montesquieu- Mortier - Moselli - Musset - Orain - Ourgant - Pavie - Pergaud - Perrault - Poe - Racine - Radcliffe - Ramuz - Renard - Rilke - Rimbaud - Rochefort - Rosny_aîné - Rousseau - Sade - Saint victor - Sainte beuve - Sand - Sazie - Scholl - Schwob - Scott - Shakespeare - Silion - Silvestre - Stendhal- Stevenson - Sue - Suétone- Theuriet - Thoreau - Tolstoï (L) - Tourgueniev - Trollope - Twain - Valéry - Vallès - Vannereux - Verlaine - Verne - Villiers de l´isle adam- Voltaire- Voragine - Weil - Wells - Wharton - Wilde - Zola

--- Liste complète