general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: Une idylle dans la savane - Henryk Sienkiewicz

Une idylle dans la savane

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Daniel Luttringer
Livre audio de 1h54min
Fichier Zip de 84 Mo (il contient des mp3)

207 - Téléchargements - Dernier décompte le 15.08.19




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 






Sous son titre un rien sentimental, se cache une brûlante nouvelle évoquant un périlleux voyage d'émigrants vers la Californie. Elle est parue dans La Nouvelle Revue en 1900.



« Deux semaines après avoir quitté le camp des Trappeurs, nous pénétrâmes sur le territoire de l'Utah. Bien qu'avec difficulté, notre marche se poursuivit sans encombre. Nous avions encore à franchir la partie occidentale des Montagnes-Rocheuses qui forment tout un enchevêtrement de ramifications montagneuses appelées Wasah Mountains. Toutefois, deux rivières, Green et Grand River, se rejoignent pour former l'immense Colorado et leurs nombreux affluents qui coupent les montagnes dans diverses directions, nous ouvraient facilement la route. Nous pûmes donc. nous traîner par ces passages jusqu'au lac de l'Utah, à partir duquel commence la Terre de Sel.

Une contrée étrange, monotone, mélancolique, nous apparut. De vastes plaines, bornées par un amphithéâtre de rochers en cônes tronqués, se succédaient par une monotonie lassante. Ces roches et ces déserts revêtaient un caractère de rudesse, de mort et, à leur vue, on pensait malgré soi au désert biblique. L'eau des lacs était salée, leurs bords dénudés : pas d'arbres ; la terre, sur toute l'étendue, était couverte de terre, de potasse, parfois d'une plante grise aux feuilles épaisses qui, rompues, laissaient suinter un suc visqueux et salé. »



Traduction : Ely Halpérine-Kaminsky (1858-1936)


Source: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k36034b/f319.image

Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).

Ajouter un commentaire



(Pas de liens ni de code s.v.p)
Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés


Les Auteurs les plus lus