general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.
Cookies Nécessaires
Statistiques
Réseaux sociaux
Publicitaire


Version pour mal voyants
Menu

Illustration: Mon voyage interstellaire - Ar Men

Mon voyage interstellaire

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Ar Men
Livre audio de 35min
Fichier Mp3 de 31,9 Mo

1295 - Téléchargements - Dernier décompte le 19.05.18




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Inviter
un(e) ami(e)
Signaler
une erreur
Commentaires
 




Bonjour!
Après un voyage interstellaire de quelques semaines parmi les I.A de Shub (comprenne qui connaît!) me voici de retour amis humains!
Pour combien de temps, nul ne le sait, et au fond, cela nous est bien égal! Je n'espère qu'une chose, c'est d'être encore capable de communiquer normalement.
A bientôt donc si toutefois, cela nous convient!

Noël sur Xurb23

Comme je vous le disais précédemment je viens de passer quelques temps dans une galaxie voisine, j'y ai rencontré des êtres qui ont estimé que je devais être une proche parente. Pour me faire plaisir, ils ont décidé de fêter Noël, qui bien entendu n'existe pas chez eux, et j'avoue que le résultat de leurs préparatifs était plutôt surprenant!
Comme ils n'ont pas de sapins, ils ont décidé d'en fabriquer un, mais n'ont pas compris que nous le plaçons dans notre salon. Il m'ont donc installée dans un sapin artificiel géant qui clignotait de partout, d'ailleurs, c'est simple j'ai l'impression que ça clignote encore! Mais, c'était très joli! L'ennui c'est que j'ai servi de décoration pendant deux jours! J'ai perdu 3 kilos et j'ai grandi de 2 cm! Mais je ne me plains pas, ils se sont vite rendu compte qu'en plaçant la corde (composée de fils d'or, s'il vous plaît!) autour de mon cou, je serai peut-être parfaitement suspendue, mais que je prenais une drôle de couleur, et le fait d'avoir la langue pendante et les yeux exorbités, les a quand même alertés! Ils ont fini par me passer la corde autour de la taille, et j'ai retrouvé la finesse de mes 16 ans!
Mais le voyage était intéressant et peut-être finirais-je par vous conter mes mésaventures avec les I.A! Lol!

L'introduction au voyage
Chose promise, chose due! Comme vous semblez apprécier le récit de mon voyage, je vais donc continuer!
Il y a quelques semaines, donc, j'étais sur mon balcon à regarder les étoiles, lorsque soudain je me rendis compte que l'une d'elle prenait d'incroyables proportions!
Je me dis alors: c'est bon, cette fois, c'est pour ma pomme!
Et d'imaginer alors, l'écrasement de ma petite personne, le dévalement des trois étages, et oh! Misère l'éclatement de tout le quartier! Plus de rue de Siam! Nooooooooooon! Impossible! Je retrouvais soudain toutes les prières apprises dans mon enfance. Mais, dans le même temps, je réalisais que ce n'était pas l'étoile elle-même qui se dirigeait vers moi, mais un faisceau puissant.
Je ne fais pas partie de l'équipe de Jack O'Neill, Daniel et Sam ne sont pas de mes amis, et s'il m'a semblé croiser Teal'c de temps en temps, je ne le connais pas plus que ça. Ce ne pouvait donc être leur pote Thor qui venait me rendre visite!
Et comme vous pouvez le constater, je suis toujours entière, enfin, je crois! Mon cerveau a peut-être subi quelques modifications, mais mes enfants vous diraient, qu'il y a longtemps qu'il est modifié et que je ne suis pas tout à fait de ce monde!
Enfin, vous l'aurez compris, le faisceau en question était un transporteur!

Ca vous intéresse toujours?

Le rayon soudain m'englobait totalement et…
Comment ce que j'ai vu ? Mais tu es nouille ou quoi ? Comment veux-tu que j'ai vu quelque chose ? C'était une lumière aveuglante !
Bon, quand même, je peux continuer ?
Donc, disais-je, le rayon m'englobait totalement et dès cet instant, je sentis mon corps se ramollir, mon esprit défaillir, c'est ce qu'avais dû ressentir la sorcière de l'Est, lorsque Dorothée lui avait envoyé son seau d'eau.
Un instant de flottement, puis plus rien. Le trou noir.
Enfin, un souffle froid m'effleura le visage. J'avais peur d'ouvrir les yeux: où suis-je ? (bon, c'est nul, je sais, ça fait très cliché, mais c'est comme ça ! )
Mais, je ne manque pas de courage, et je me décidais. J'ouvris les yeux et là, je vis…..
Quoi encore ? Il faut toujours que je sois interrompue ? Oh ! la barbe !
Je vis…… m'enfin ! Ce que j'ai vu ? Non pas un petit homme vert ! Pas gris avec de grands yeux non plus ! Je n'ai jamais dit que je reprenais la série Stargate !
Simplement, je vis………roooh! je voyais à nouveau ! Je n'étais plus aveugle !
Mdrrrrrrrrrrrrr !

Oui, je voyais à nouveau, mais ce n'était peut –être pas la meilleure chose qui soit ! Tout autour de moi, l'espace !
« -Pas vrai ça ! Je cauchemarde ! » Je ne pouvais concevoir qu'il s'agisse d'une réalité. J'étais dans une pièce ronde couverte d'un dôme qui partait du sol et je voyais défiler des astéroïdes !
(Alors oui, d'accord, le pied, j'ai toujours eu envie d'entrer dans le monde de Starwars, mais attends, sans Harrisson Ford à mes côtés, euh…….je suis pas sûre d'être prête, moi !)
Je me trouvais sur ce qui ressemblait finalement à un fauteuil de dentiste, en moins confortable, doté d'un bras fixé sur le côté. J'aime pas le dentiste. Je me levais.
Le sol était lisse et brillant. Mais à part le fauteuil que je venais de quitter, rien. Pas un meuble, pas une console, pas un robot, rien !
« - Mais où je suis tombée ? Qu'ais-je encore bien pu faire pour mériter ça ! Et d'abord, suis-je seulement vraiment éveillée ? »
Je me pinçais violemment le bras, ce qui est complètement idiot, puisque si on se blesse dans un rêve, on a mal, et d'ailleurs on a bien souvent mal au réveil, alors……… cela ne me servait à rien !
C'est alors que j'entendis une voix de fausset, mais, grosse angoisse, je l'entendais dans ma tête, pas venant de l'extérieur, mais de l'intérieur ! Oï ! ça y est ! J'ai pété une durite ! Un plomb a sauté ! Je disjoncte ! V'la qu'j'entends des voix maintenant !»
Et la petite voix de me dire : « - Bonjour, je m'appelle Cindy……..et je suis ton amie ! »

« - Là, c'est grave, me dis-je. Qui me parle……. ? Misère de misère ! J'ai du tomber dans le monde de Barbie ! »
Je m'allongeais aussi sec au sol, fermais très fort les yeux et essayais de me rendormir pour me réveiller chez moi.
Des clous ! Ca ne marchait pas ! Et l'autre guignol dans ma tête qui continuait à me bassiner avec ses discours de présentation stupides !
« - Je suis là pour te guider et comprendre comment tu fonctionnes. » Ben, il était pas arrivé celui-là ! Lol !
Sur Terre nous avions Le Grand Corps Malade (pour qui j'ai du respect), et dans l'espace j'avais droit au Petit Cerveau Débile !

Je tentais de l'ignorer et de trouver une sortie à cette étrange pièce. Méfiante quand même, parce qu'il paraît que c'est le zéro absolu dans l'espace ! Et je n'avais vraiment pas envie de m'y retrouver.
Mais, j'avais beau tourner, je ne trouvais rien qui ressemblât à une porte. Je rageais !
« - Ca m'apprendra à fumer ! » Ben oui, je ne fume pas (en principe) à l'intérieur, je vais sur le balcon et depuis le temps que je veux arrêter, j'aurai mieux fait !
Et l'autre niquedouille qui continuait sa litanie !
« - Mais je te dis que je suis ton amie, je peux t'aider……. Il te suffit d'accepter mon aide. Je veux bien te dire comment je suis arrivée dans ton cerveau, mais tu dois accepter de m'entendre et bla bla bla…………….. »
« - Tu me prends pour une idiote ou quoi, là ? Je sais quand même additionner un plus un ! J'ai bien compris à quoi sert ce fauteuil ! On m'a introduit une fichue puce dans la tête oui ! Et c'est ce que tu es ! Juste une fichue puce ! »
« - Oui, en quelque sorte, mais tu n'as pas l'intelligence nécessaire pour comprendre cette technologie. Mais ensemble, nous pouvons avancer. »
Pas l'intelligence nécessaire ! L'autre ! Me prenait pour une bille ! Bon, c'est vrai, je sais pas comment fonctionnent ces choses là, mais enfin tout de même, à force, on connaît ! Et avec la chance que j'avais, il s'agissait de nanotechnologie !
Pan ! Dans le mille !
« - Tu connais la nanotechnologie ? »
« - Non, je suis néanderthalienne ! Du genou ! »
Et ça repart : « - je m'appelle Cindy gnagnagna………….. » Ras la casquette, je vous le dis !
Mais, je n'avais guère le choix, il me fallait composer avec le parasite !
Et puis c'est qu'elle l'avait mauvaise la puce ! Elle se sentait insultée ! Non mais ! Ca se prend pour qui ces choses là ? Après tout, intelligence d'accord, mais artificielle quand même !

Je réalise un truc, je n'ai jamais pu imaginer que cette chose était de principe féminin. Etrange non? Lol!

Ayant enfin accepté de partager (provisoirement) mon cerveau avec la chose, la raison ayant repris le dessus, je me disais que finalement j'en arriverai peut-être à développer quelques facultés supplémentaires.
Mais d'ailleurs, après réflexion, on me demande ce que j'entends par : intelligence ? En fait, par là, je n'entends rien, j'ai des oreilles comme tout humain qui se respecte ! mdrrrrrrr
Et puis, c'est vrai, il n'y a que 10% au mieux de notre cerveau qui travaille, mais qui dit que s'il travaillait plus, nous serions plus intelligent ? Nous aurions peut-être la possibilité d'accumuler plus de connaissances, des capacités supra normales, mais l'intelligence ? Hein ? Qui c'est-y qu'à la réponse ?
Bref, j'intériorisais et demandais à Cindy comment sortir de là.
A cet instant j'entendis un bourdonnement ainsi qu'un cliquetis.
Je me retournais, le fauteuil disparaissait, se repliait, changeait de forme et s'étalait au sol telle une porte que l'on y aurait posée.
Je m'approchais tandis qu'il se fondait dans le métal et coulissait révélant une sorte d'escalator sans marches.
« - vas-y ! Ne crains rien » me dit l'enquiquineur de service.
J'hésitais, mais je n'allais pas y passer la nuit, d'autant que dans l'espace……………
Je me sentis soudain dans la peau de Monsieur Spock, levais un sourcil et me permettait un : « - Fascinant » dit d'une voix posée alors que je n'en menais pas large.
En avant ! Autant voir ce qu'il y a là-dessous !
L'escalator glissait sans bruit et me déposa devant un autre mur lisse dans lequel s'ouvrit un passage.
Je pénétrais alors dans une petite salle entièrement munie de consoles, de cadrans, de cristaux, de toute sorte de choses clignotantes. Et debout devant l'une des consoles, je vous le donne en mille ! Un Cylon !
Lol ! Voilà que j'étais propulsée dans Galactica, mais du côté obscur de la force !
« - Cap'tain Apollo, Starbuck ! A moi ! »
Le Cylon se retourna,
« - je suis fichue », pensais-je.
« - Bonjour !Il y a cylong temps que j'attendais de rencontrer un Terrien ! » Bon, d'accord, elle est lourde celle-là).
Cindy s'efforçait de m'expliquer que les choses ne sont pas forcément telles qu'elles paraissent et que le Cylon n'était pas un Cylon mais une I.A de Shub.
Ben, je voudrais pas dire, mais ce n'était pas fait pour me rassurer, sachant que les I.A de Shub fabriquent les Furies, et se servent de corps d'humains pour véhiculer leur méchanceté. Le Traquemort et Hazel Dark en ont fait l'expérience ! Vous ne savez pas qui ils sont ? N'avez qu'à acheter le bouquin !
Bon, pause, faut que je digère ! lol !

Très poli, le Cylon commença à m'expliquer le fonctionnement du vaisseau, il utilisait des termes techniques qui me donnaient un mal de tête épouvantable !
Et bien sûr, l'autre nouille, de se gausser, la prétentieuse !
« - Mais enfin, tu sais bien qu'elle n'a pas nos capacités, elle est incapable de comprendre ce dont tu lui parles, gnagnagna….gnagnagna……… »
Si j'avais été certaine qu'en me baffant elle aurait mal, je crois que je n'aurai pas hésité !
« - Bon, c'est bien beau tout ça, mais qu'est-ce-que je fais là ? L'un de vous pourrait-il m'expliquer ? »
« - Tu sauras tout dès que nous serons arrivés sur Xurb23. » Me répondit mon I.A.
« - Et……….., on arrive bientôt ? »
« - Commence pas à faire ta sale gosse ! » V'la aut'chose ! Elle se servait de ma façon de parler maintenant !
« - Au moins, je suis sûre que tu piges ! »
J'en restais coite. Provisoirement.
Le Cylon me proposa d'aller m'installer dans la salle de repos pendant que nous terminions le voyage.
Qu'avait-il besoin d'une salle de repos ? C'était un robot !
Je compris par la suite que la salle était destinée aux passagers. J'allais donc, dirigée par Cindy, dans une autre partie du vaisseau.
Le mur lui-même était un immense écran qui s'éclaira dès que je me fus assise dans un fauteuil hyper confortable.
Dans le genre science-fiction, on ne faisait pas mieux ! Je découvrais des mondes, dont je n'avais pas idée, sur l'un, c'était les poissons qui étaient le peuple dominant, sur un autre, les plantes, sur un autre encore les pierres etc……….
Je me dis que les I.A avaient décidément beaucoup d'imagination. Mais la mienne d'I.A essayait de me faire croire que tout était vrai !
« - Tu me prends encore pour un andouille, lui dis-je, on sait bien qu'il n'y a que sur Terre qu'il y a eu une progression, et c'est l'humain qui domine ! »
« - Ah ! Tu es bien « humaine » toi ! Toujours à vous croire supérieurs ! Je me demande si ça valait la peine de te faire venir ! »
« - Eh ! Oh ! J'ai rien demandé moi !Fallait me laisser où j'étais ! De toute façon, je suis sûre que je fais un cauchemar, j'ai lu trop de d'histoires de Martiens et tout ça, sans compter le verre de chouchen hier soir et maintenant, mon cerveau me joue des tours ! »
« - Aïïïïe ! » Cette saleté venait de m'envoyer une douleur dans la tête pour se venger !
« - Mais tu es mauvaise ! Tu viens de me faire un mal épouvantable ! »
« - Tu voulais bien me baffer tout à l'heure ! »
« - Oui, mais moi, je ne peux pas ! Et puis, ça ne change rien, au contraire, fais-moi mal encore une fois et je ne te parle plus, je ne bouge plus, je ne fais plus rien ! »
« - Lol ! Me balance –t-elle, tu ne pourras pas t'empêcher de penser ! Tu ne fais que ça tout le temps ! » Et de se mettre à rire ! Moi qui croyais que le rire est le propre de l'homme, encore un cliché !

Nous arrivâmes enfin sur Xurb23. Le vaisseau s'était posé en douceur dans le spaciodrome et un comité d'accueil extrêmement étrange nous attendait.

Un panneau, invisible auparavant venait de s'abaisser telle une passerelle pour nous permettre d'atteindre le sol. J'étais, je dois bien le dire, très nerveuse.
Cindy essayait bien de me tranquilliser, en me répétant que je n'avais rien à craindre, que je ne verrai rien de plus que ce que l'on m'avait déjà permis de voir.
Oui ! Ben quand vous vous trouvez face à un bouquet composé d'un poireau, d'un lys, d'un poisson, d'une girafe, d'un tigre, d'un arbre et de ce que nous appellerions un troll ,tout ça à tendance humanoïde, je peux vous garantir que même si vous en avez vu sur grand écran, ça vous fait un drôle d'effet !
« - Et………….ça parle ? » demandais-je à l'I.A.
« - ça ? un peu de respect dis-donc ! Que crois-tu être à leurs yeux ? Tu te crois belle peut-être ? T'imagines pas, mais t'as l'air d'un monstre ! »
Là, je fermais mon clapet et attendait la suite des opérations. J'entendais un étrange gazouillis qui semblait à la fois venir de ces êtres et de ma tête.
« - C'est quoi encore ça ? »
« - Oh ! Tais-toi un peu, je parle avec mes semblables. »
« - Tes semblables ? D'autres I.A ? Il y en a dans le coin ? Je ne vois pas d'autres robots ! »
« - Mais non, crétine ! Chacun de ces êtres héberge une I.A ! »
« - C'est bien ce que je disais ! Des parasites ! Vous n'êtes que des parasites ! »
Un puissant « FERME-LA ! » Retentit entre mes deux oreilles.
Je la fermais.
En fait, les I.A s'étaient mises en phase, et la mienne venait de leur apprendre mon langage et à leur tour, elles l'avaient transmis à leurs hôtes.
L'être arbresque s'avança vers moi ( cette maligne de Cindy avait du percevoir dans mon cerveau que j'avais lu Tolkien et que je serai peut-être plus conciliante avec un Ent. Heureusement, celui-ci parlait comme moi, et il ne lui fallut pas deux heures pour me souhaiter la bienvenue sur leur planète et me convier à les accompagner dans « la maison d'amitié ».
Pendant que nous marchions, je les observais ces étranges créatures ainsi que ce qui nous entourait.
Des pelouses, des arbres, des fleurs, tous d'étranges couleurs par rapport à la Terre, des habitations, du moins c'est ce qu'il me semblait, certaines à demi enfouies dans le sol, à côté de grosses bulles brillantes dont on ne voyait pas l'intérieur, quelques animaux domestiques, qui d'une certaine façon ressemblaient aux nôtres. Plus par leur comportement que par leur forme d'ailleurs ! J'étais comme hypnotisée et soudain, je butais sur quelque chose et m'étalais de tout mon long.
« - Bougre d'andouille ! Tu ne peux pas regarder où tu mets les pieds ! »
Stupéfaite, toujours étalée par terre, je relevais le nez pour voir……….un gros champignon ! Oui ! Vous avez bien lu !( vous entendez bien !) Un gros champignon, vous savez ces champignons au chapeau allongé qu'on dirait des ………enfin qui ont une forme phallique ! Et, le champignon s'adressait à moi !
« - Comment qu'i'm cause l'aut' » Rétorquais-je.
« - L'aut' l'a un nom ! » Qu'i'm dit le légume !
« - Oh ! j't'appelle pas barback moi ! » Ma saleté d'I.A lui avait communiqué ma pensée! La traîtresse.
J'étais soufflée, d'abord, en quelques instants, il semblait que toute cette communauté ait appris ma langue, mais en plus ils étaient grossiers. Suis pas grossière moi !
« - D'abord, je suis invitée ici, donc, tu as à être poli ! Ensuite, tu n'as qu'à ne pas traîner dans les pieds ! »
« - Ben dis ! je suis chez moi ici, et quand je me nourris, j'ai quand même le droit de le faire à ma table ! »
« - Où ? Où tu vois une table toi ? »
« - Ben c'est pour que tu comprennes ! En fait, ma table, c'est le sol ! Je me nourris de ce qu'il y a dans la terre ! »
Ben voui ! Je me sentais un peu c…. Evidemment, où aurait bien pu se nourrir un champignon ?Nasebrok la mémé !

Bon, j'ai commencé la nouvelle année à tenter de finir mon histoire, mais je ne vais pas y passer la nuit ! Suite au prochain épisode !

Les autres m'attendaient. Je laissais Môssieur le Champignon à son déjeuné et rejoignais le groupe.
Nous arrivâmes bien vite à la maison de l'amitié. Là le reste de la communauté nous attendait. Ils me tombèrent dessus comme la misère sur le pauvre monde !
Il me palpaient, touchaient mes cheveux, mes yeux, mon nez, ma bouche. J'ai horreur que l'on me touche le nez ! Et tout le monde parlait en même temps. Je n'entendais même plus mon I.A dans ce souk.
Je piquais ma crise et hurlais :
« VOUS ALLEZ ME LACHER, OUI ! »
Aussi sec, un grand silence se fit. Là, quand même je me sentais gênée. C'est vrai après tout, ils m'accueillaient avec bienveillance et étaient curieux de comprendre ce que j'étais !
Je repris la parole :
« - Je vous prie de m'excuser, mais sur ma planète, on ne triture pas les gens comme vous venez de le faire ! C'est insupportable. »
Ils s'étaient tous placés à prudente distance, et attendaient sans piper. Je le sentais mal ce coup là !
L'être girafe s'approcha.
« - C'est nous qui sommes désolés, nous nous sommes laissés emporter. Nous non plus nous ne nous triturons pas ainsi. »
« - C'est bon, ça va, on va pas en faire un plat ! » Soudain, je réalisais ce que je venais de dire. Et si j'étais là pour ça ? J'avais vu la quatrième dimension à la télé, les E.T débarquaient et faisaient ami-ami avec les humains, les emmenaient sur leur vaisseau, les nourrissaient, s'en occupaient à la perfection et les pauvres idiots finissaient dans le garde-manger !
Un éclat de rire retentit.
« - Tu as vraiment besoin de leur répéter tout ce que je pense ? »
« - Attends, c'est trop drôle ! Faudrait vraiment en avoir envie ! Tu t'es vue ? Si tu fais 50 kilos toute mouillée c'est beaucoup ! Même en rajoutant des légumes, y aurait pas assez pour tout le monde ! »
« - Pauv'naze, c'est facile de se moquer ! Je ne sais toujours pas ce que je fais là moi ! »
« - Vraiment ? Tu n'as pas encore compris ? Et pourtant, moi qui lis dans ton esprit, je vois les prémices de la compréhension. Eh bien ! Nous attendrons encore un peu, tu finiras peut-être par écouter ton subconscient ! »
Elle m'énervait, mais elle m'énervait grave ! Grave de chez grave ! Je vous le dis !
Enfin, ce qui me parut être des enfants, par leur taille et par leur apparence (qui démontrait que ces êtres avaient formé des couples vraiment très éclectiques, pensez ! Un poireau avec un poisson par exemple !) Bref, les « enfants » s'approchèrent et me demandèrent de parler de ma planète.
Pas évident d'expliquer la Terre à des êtres qui vivent à l'opposé de ce que nous sommes !
Je décidais de leur raconter Noël, ce n'était que des gosses après tout.
Et c'est comme ça que les adultes, écoutant l'histoire, se mirent à préparer un sapin artificiel géant avec l'aide des Cylons et de machines très compliquées. Et que je me suis retrouvée suspendue dans l'arbre comme je vous l'ai raconté au début de l'histoire. Pendant ma suspension, j'ai d'ailleurs fini par me dire que c'était un coup de l' I.A pour me punir de ma prétention d'humain supérieur ! Ah là ! Pour être supérieure, j'étais supérieure ! A trois mètres de haut pas moins !

Lorsque enfin, je fus décrochée de mon arbre, ils me servirent à manger.
« - Beurk ! C'est quoi ça ? »
« - Goûte avant de critiquer, tu n'as pas faim ? »
J'avais faim, et l'instinct de survie fut le plus fort, je mangeais et oh ! surprise ! C'était l'équivalent du flocon d'avoine ! J'aime bien moi ! Et alors ! Chacun ses goûts !

Peu après, mon I.A me proposa d'aller faire un brin de toilette.
« - J'ignore si c'est ton odeur naturelle, mais………… eh bien………… tu sens mauvais ! »
« - Evidemment ! Vous n'avez cessé de me presser, de me bousculer, pour finalement me pendre et enfin, enfin, vous avez pensé à me nourrir, mais pas un instant, vous n'avez estimé que je pouvais avoir besoin de me laver ! »
« - Tais-toi ! Tu n'y a même pas pensé ! »
J'admets, c'était vrai, j'étais tellement tourneboulée par ce qui m'arrivait que j'en avais oublié tout le reste.
Elle me conduisit dans une habitation de « Girafide » et la propriétaire des lieux m'accueillit avec bienveillance.
Elle m'indiqua la salle d'eau et je me douchais longuement. Pas étonnée d'ailleurs que leurs douches ressemblent aux nôtres.
Je finis par sortir et sur un banc dans la salle d'eau, quelqu'un avait posé une robe toute simple mais propre. Je m'habillais.
Je rejoignis la Girafide et la remerciais.
Sur les instances de Cindy, je pris le chemin de la forêt. Les arbres et les plantes n'avaient pas du tout les mêmes teintes que chez nous, mais c'était magnifique, les bleus, les mauves et les roses sur une prédominance de rouge rendaient cet endroit magique.
Le chemin menait à une clairière, au centre, une habitation de bois qui se fondait dans le décor. J'avais vu en sortant du village que tout semblait aménagé pour s'harmoniser avec le lieu lui-même.
Emerveillée devant tous ces arbres superbes, je m'appuyais contre le tronc de l'un d'entre eux.
« - Pas désagréable le contact humain ! » dit une grosse voix dans mon dos.
Je ne fis qu'un bond !
« - M'enfin ! Pouvais pas prévenir, non ? Tu m'as fichu la trouille ! »
Il partit d'un grand rire, contagieux je dois bien le dire, et j'eus beaucoup de mal à m'arrêter. Je suppose que la nervosité y était pour quelque chose.
Enfin calmée, je posais la question qui me brûlait les lèvres :
« - Si je comprends bien, vous vivez tous ici, vous formez une forêt d' Ent ? »
« - Non pas, mais chaque forêt à les siens. Nous sommes, comme dans cette histoire que tu as lue, les pasteurs de nos forêts. Sur notre planète d'origine, ce sont les arbres et les plantes qui ont évolué. Mais bientôt, les guerres, la pollution, le mal ont régné en maîtres. La planète se mourait lentement mais sûrement. Certains d'entre nous se révoltaient contre tout ça, mais, isolés, nous ignorions quoi faire. Et là, les I.A sont intervenues. Nous avons décidé de partir. Nous ne pouvions changer notre monde, alors nous allions changer de monde. C'est ce qui s'est passé pour les autres aussi, ceux que tu appelles « poissonides, girafides, les tigrous et tous les autres. »
« - Et vous êtes arrivés ici ! »
« - Oui, et chacun depuis utilise ses connaissances pour le bien de tous. Les Ents comme tu nous appelles, ainsi que les plantes évoluées, s'occupent de la terre et des arbres, préparent les décoctions ou infusions, les emplâtres etc……. Tout ce qui soigne. Les « poissonides » par leur connaissance de l'eau sont nos pêcheurs, tu l'auras compris, tous les autres se déclinent en agriculteurs, éleveurs, techniciens, enseignants…… Chacun trouve sa place et est utile aux autres. »
« - Des techniciens ? »
« - Bien sûr ! La technologie fait partie de l'évolution ! Le tout est de savoir s'en servir à bon escient. Ainsi nous contrôlons tout sur la planète, nous vérifions en permanence que rien ne vient la polluer, que tout se passe bien pour tout le monde. Nous utilisons des machines et des robots pour les travaux difficiles, les ordinateurs pour toutes sorte d'applications. »
« - Et vous ne vous disputez jamais ? Pas de guerre ici ? »
« - Non, nous vivons tous en bonne intelligence. Lorsqu'un problème se pose, nous en parlons tous ensemble, par groupe, et chaque groupe désigne un porte-parole, et ceux-ci forment à leur tour un nouveau groupe, et ce jusqu'à ce que nous parvenions à dégager les lignes principales du problème et de ses solutions possibles. Nous décidons ensemble. Et nos I.A nous permettent d'aller très vite ! De plus, chez nous, pas de sectes, de religions, nous avons compris que NOUS sommes la Force, nous tendons tous vers un même but : la paix dans la beauté du monde, une vraie vie. »
« - Une question encore. Vos « Tigrous », vos prédateurs évolués, à quoi vous servent-ils ? »
« - A nous protéger. Notre planète est riche, elle regorge de tout, nourriture, métaux précieux ou autres, bois, et éventuellement, bétail ou esclaves ! Nous ne sommes pas belliqueux mais ceux que nous avons laissés derrière nous on fait la preuve de leur agressivité, de leur besoin de puissance et de richesses. Il nous était impossible de ne pas avoir d'armée. Nos « prédateurs » comme tu dis, sont nos gardiens. Ils scrutent l'espace en permanence, prêts à nous défendre. Ils ne font que ça, s'entraîner, scruter, étudier. »
« - Atta, atta ! des esclaves ? »
« - oui, pendant un temps. Ce sont nos prisonniers, le temps qu'ils s'adaptent, comprennent et acceptent notre manière de vivre, ce qui ne tarde jamais ! » Et il repartit d'un gros rire.
Je le remerciais de ses explications et retournais, pensive, vers le village.

« - Tu as compris maintenant ? »
« - Oui, Cindy, j'ai compris. »
« - Vraiment ? »
« - Oui ! Vraiment ! Tu me crois stupide ou quoi ? »
« - Quoi ! »
« - Idiote ! »
« - Crétine ! »
« - Bon ! Ca va bien là ! On ne va pas se disputer non ! » Je souriais, finalement je l'aimais bien mon I.A.
« - Si tu as vraiment compris, il est peut-être temps d'ouvrir les yeux, non ? »
« - D'ouvrir les yeux ? Que veux-tu dire ? »
« - Regarde vraiment autour de toi, regarde avec toute ton âme, tout ton esprit et tout ton cœur ! Regarde avec ton intelligence aussi ! »
Je regardais, je voyais tous ces êtres, certains travaillaient à améliorer leur habitat, d'autres étendaient du linge, d'autres plus loin dans les champs travaillaient la terre. Et j'entendais des rires, des chants. Les enfants sortirent de ce qui devait être l'école.
Heureux. Tous ces gens étaient heureux. Ils connaissaient bien sûr aussi la maladie, la douleur, la mort, mais ils abordaient la vie d'une autre manière..
Ils étaient originaires de planètes si différentes, leur apparence même semblaient à l'opposé les unes des autres et pourtant, je regardais les enfants issus de ces mélanges, ces enfants qui s'ébattaient en ce lieu en pleine confiance, et les larmes me montèrent aux yeux. Je clignais pour chasser ces larmes.
« - Maintenant, tu comprends vraiment » La voix de Cindy résonnait dans ma tête.
Et ce fut comme si l'air se déchirait.
Les êtres de ces galaxies lointaines, se transformaient, et je voyais là, des humains de tous horizons, de toute couleurs, de toute nature ! Personne ici ne faisait de distinction, ne se posait la question de savoir qui pouvait paraître normal ou pas, ici, tout était normal ! Comme cela devrait être, parce que chacun à sa place ici, chacun apporte sa pierre à l'édifice du monde et chacun est l'enfant de quelqu'un.

«- Mais…….. Et les I.A alors ? Qui es-tu Cindy ? »
« - Lol ! Jiminy Criquet ! »
Oui, Jiminy Criquet, j'étais un pantin, et je devenais enfin un être humain. Je prenais enfin conscience.
«- Et les autres I.A ? »
« - La conscience collective ! A vivre ensemble, en bonne harmonie, en s'acceptant, et non en se tolérant, on se lie vite aux autres ! »
« - Mais pourtant la tolérance, c'est ce que tout le monde prône ! »
« - Connais-tu la définition de : tolérance ? Je n'aime pas ce mot qui sous-entend la supériorité de certains, alors que nous sommes égaux ! »

Le lendemain matin, je m'éveillais dans mon lit. Tout ça n'était donc qu'un rêve? Peut-être, mais il m'avait permis de réaliser bien des choses. J'allais quand même regretter de ne plus pouvoir voyager!

« - Tu es sûre ? » dit une petite voix dans ma tête.

Tolérance :

Fait de tolérer quelque chose, d'admettre avec une certaine passivité, avec condescendance parfois, ce que l'on aurait le pouvoir d'interdire, le droit d'empêcher.
Acte accompli sur le fonds d'autrui, mais avec la permission expresse ou tacite du propriétaire qui peut y mettre fin à tout moment.
Etat d'esprit de quelqu'un ouvert à autrui et admettant des manières de penser et d'agir différentes des siennes.

Qui a le droit d'admettre un autre être humain ? Nous avons tous le droit d'exister, c'est comme ça et ce n'est pas une question d'admission, nous sommes !

Ar Men

Zic :
· Vous citez le nom de l'artiste
· Vous distribuez tous vos travaux dérivés de cet album sous la même licence

Extraits de A.K.1974 - Flight 5104, A Chilled Experience Vol.2: : http://www.jamendo.com/fr/album/40117

Ainsi que quelques très courts extraits de B.O de séries ou films cites ci-dessous

Petit lexique pour ceux qui ne connaissent pas les héros cités dans la petite histoire :

Traquemort de Simon R. Green. Roman SF , voir :
http://livre.fnac.com/a1315856/Traquemort-T1-Le-proscrit-Simon-R-Green?PID=1

Héros principal : Owen Traquemort
Héroïne principale : Hazel Dark
Parmi les ennemis : les Intelligences Artificielles de Shub

Les cylons : robots pourchassant le Galactica
Apollo, Starbuck : Héros de la série télévisée : Galactica , voir : http://www.battlestargalactica-online.com/galactica1978/

Stargate : http://www.stargate-fusion.com/

Starwars:
http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/star_wars/content_flash_fr.php?v=

Star trek: http://www.syti.net/StarTrek.html
Monsieur Spock: Vulcain

Dorothée et la sorcière de l'Est :Magiciend'Oz : Film culte aux U.S.A
http://www.dailymotion.com/video/x32tyl_judy-garland-over-the-rainbow-extra_shortfilms

La 4ème dimension : http://www.allocine.fr/series/ficheserie_gen_cserie=382.html
Ou http://www.wat.tv/video/serie-quatrieme-dimension-khiv_kg88_.html

Barbie : http://fr.barbie.com/



Commentaires :


Message de Mart

Super merci :)


Message de ArMen

Bonjour Colin
et merci, mais quand à la suite.... j'ai tant à faire que je ne sais que vous dire.
A bientôt!



Message de colin

Bonjour,

Excellent ,j'ai adoré à quand la suite ?


Message de Ar Men

Bonjour Gilles,
merci d'avoir laissé ce gentil commentaire, j'en suis touchée! Je travaille sur un autre enregistrement actuellement, mais j'attaquerai la dernière partie des enfants du Capitaine Grant sous peu........
A bientôt!


Message de Gilles

Bonjour Madame,
veuillez m'excuser d'utiliser ce lien pour vous donner des commentaires sur un autre livre. Je viens de terminer les deux premières parties de "Les enfants du Capitaine Grant". J'ai énormément apprécié votre lecture et les ajouts musicaux au début et à la fin des chapitres du premier livre. J'attends impatiemment la troisième partie. Merci de me faire partager votre talent.


Message de Gilles

Bonjour Madame,
veuillez m'excuser d'utiliser ce lien pour vous donner des commentaires sur un autre livre. Je viens de terminer les deux premières parties de "Les enfants du Capitaine Grant". J'ai énormément apprécié votre lecture et les ajouts musicaux au début et à la fin des chapitres du premier livre. J'attends impatiemment la troisième partie. Merci de me faire partager votre talent.


Ajouter un commentaire



(Pas de liens ni de code s.v.p)
Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés
---



> Toutes les nouveautés

Les Auteurs les plus lus


About - Achard - Ackerman - Ahikar- Aicard - Aimard - Alexandre - Allais - Amnesty International- Anatole France- Andersen - Andreïev - Anonyme- Apollinaire - Arène - Assollant - Aulnoy- Aulu gelle- Austen - Baillon - Balzac - Banville - Barbara - Barbey d aurevilly - Barrios - Barry - Baudelaire - Baure - Bazin - Beauclair - Beaumarchais- Beauvoir - Beecher stowe - Bellay - Beltran - Bergerat - Bible- Billot - Block - Bloy - Bohoussou - Boileau - Borie - Bosquet - Bossuet - Bourdaud - Bourget - Bouzou - Bove - Boylesve - Brontë - Bruant - Brunet - Burney - Canel - Catherine H- Chasles - Chateaubriand - Cheniti - Chevalier à la Rose- Choderlos de Laclos - Chtchédrine - Cicéron- Claretie - Colet - Collectif- Collégiens de Fontenilles- Comtesse de ségur- Comtesse de ségur - Conan Doyle - Contes médiévaux- Coppee - Corneille - Cotard - Coudrier - Courteline - Cros - Cuomo - Curwood - D´holbach- Dandurand - Dantin - Daudet - De condorcet - De gouges - De Heredia - De laveleye - De pawlowski - De renneville - De staël - De vesly - Del - Delattre - Denon - Des tilleuls - Desbordes Valmore - Descartes - Deulin - Dickens - Diderot - Dionne - Domergue - Dostoïevski - Dumas - Dumas fils - Dumont - Dupire - Duruy - Eberhardt - Elidée- Erckmann - Erckmann chatrian- Ésope- Fabre - Fedydurke - Fénelon- Féré - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flamant - Flat - Flaubert - Flaubert - Fleury - Florian - Focillon - Forneret - Fourest - Alain-Fournier- France - Frechette - Fredleborgne - FrihD - G@rp- Gaboriau- Galopin - Garot - Gaskell - Gautier - Gazoufer - Gehenot - Gogol - Gréville - Grimm - Gyp- Hache - Hawthorne - Hodja - Hoffmann- Hoffmann - Homère- Houssaye - Huchon - Hugo - Ista - James - Jammes - Jost - Kardec - Kipling - La Fontaine - La rédaction- Lacroix - Lamartine - Lancourt - Le Braz - Le Rouge - Le Saint - Leblanc - Leclerc de Buffon - Leconte de Lisle - Lemonnier - Leopardi - Leprince de Beaumont - Lermina - Leroux - Les 1001 nuits- Lesage - Level - Lévêque - Lewis - London - Lorrain - Loti - Louÿs - Lycaon- M.B.- Machiavel - Madame de La Fayette- Madeleine - Mallarmé - Malot - Margueritte - Marivaux- Martin (fr) - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Maurière - Meer - Mérimée - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Mistral - Moinaux - Molière- Montaigne- Montesquieu- Moreau - Mouton - Muller - Musset - Musset - Nerincx - Nicloux - Nodier - Normand - Orain - Ourgant - Pavie - Pelletier - Pergaud - Perrault - Pichler - Poe - Polo - Pouchkine - Proust - Racine - Radcliffe - Ramuz - Rémy- Renard - Retbi - Richepin - Rilke - Rimbaud - Rod - Rodenbach - Rolland - Rollinat - Ronsard - Rosny_aîné - Rostand - Rousseau - Sachermasoch - Sade - Saint amand - Sainte beuve - Samain - Sand - Schnebelen - Scholl - Schwob - Scott - Sénèque- Shakespeare - Silion - Silvestre - Stendhal- Stevenson - Sue - Syhemalik- Theuriet - Thoreau - Tolstoï (L) - Toudouze - Tourgueniev - Traski - Trollope - Twain - Valery - Vallès - Vannereux - Verhaeren - Verlaine - Verne - Vicaire - Vigny - Villiers de l isle adam- Voltaire- Wharton - Wilde - Zaccone - Zola

--- Liste complète

}