general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: De l'Allemagne, Partie 02, Chapitres 17 à 20 - Germaine De staël

De l'Allemagne, Partie 02, Chapitres 17 à 20

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Christiane-Jehanne
Livre audio de 02h01min
Fichier Zip de 109 Mo (il contient des mp3)

30 - Téléchargements - Dernier décompte le 19.10.19




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 



 








 

Partie 02, La Littérature et les Arts, Chapitre 17, Les Brigands, et Don Carlos, de SCHILLER .

 

Citation :

 

« Il y a des inconséquences dans le caractère de tous les hommes, même dans celui des tyrans ;

 

 mais elles tiennent par des liens invisibles à leur nature.

 

 Dans la pièce de Schiller, une de ces inconséquences est singulièrement bien saisie.

 

Le duc de Medina-Sidonia, général avancé en âge, qui a commandé l'invincible Armada dissipée

 

par la flotte anglaise et les orages, revient, et tout le monde croit que le courroux de Philippe II

 

 va l'anéantir. Les courtisans s'écartent de lui, nul n'ose l'approcher ; il se jette aux genoux

 

 de Philippe, et lui dit « Sire, vous voyez en moi tout ce qui « reste de la flotte et de l'intrépide

 

armée que vous « m'aviez confiées. Dieu est au-dessus de moi, « répond Philippe je vous ai

 

envoyé contre des "hommes, mais non pas contre des tempêtes; « soyez considéré comme mon

 

digne serviteur. » Voilà de la magnanimité ; et cependant à quoi tient-elle ? à un certain respect

 

 pour la vieillesse, dans un monarque étonné que la nature se soit permis de le faire vieux ;

 

 à l'orgueil, qui ne permet pas à Philippe de s'attribuer à lui-même ses revers, en s'accusant

 

 d'un mauvais choix ; à l'indulgence qu'il se sent pour un homme abaissé par le sort, lui qui

 

 voudrait qu'un joug quelconque courbât tous les genres de fierté, excepté la sienne ; enfin,

 

 au caractère même d'un despote, que les obstacles naturels révoltent moins que la plus

 

 faible résistance volontaire. »

 

Cette scène jette une lueur profonde sur le caractère de Philippe Il. »

 





 

P02 C17 à 20 :

 

17 : Les Brigands, et, Don Carlos, de Schiller

 

18 : Walstein, et, Marie Stuart

 

19, Jeanne d'Arc, et, la Fiancée de Messine

 

20, Guillaume Tell.





 

Germaine de STAEL :  1766_ 1817

 

 https://fr.wikipedia.org/wiki/Germaine_de_Staël 

 

 De l'Allemagne. 1810.

 

 Texte :

 

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2080946/f1.image

 

Table

 

https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2080946/f348.image

 

 

 

Illustration : https://en.wikipedia.org/wiki/Germaine_de_Staël#/media/File:Marie_El%C3%A9onore_Godefroid_-_Portrait_of_Mme_de_Sta%C3%ABl.jpg

     



 



          
Source: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k2080946/f1.image


Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de Christiane-Jehanne

Chers Lucos et ses précieuses amies, bonjour et merci infiniment. Oui, avec cet ouvrage il y a de quoi discuter.On peut le suivre dans l'ordre ou par chapitre, selon le thème, c'est une mine de réflexions. Je vais le lire en pensant à vous, à votre cercle littéraire qui doit être bien passionné et chaleureux! Belles lectures variées ! Merci beaucoup de votre encourageant message, et toutes mes meilleures pensées, chers amis, si vous me permettez, Christiane-Jehanne.



Message de Lucos et ses précieuses amies

Chère Christiane-Jehanne,
Bien sûr ! Votre "petit « travail »-plaisir" alimente notre culture
et nos petites "joutes littéraires"


Message de Christiane-Jehanne

Gentes dames et noble Lucos, merci infiniment de ce bien gentil message, qui m'encourage bien! Cet ouvrage est très enrichissant, et avec le chapitre 21, ce sera une intéressante analyse de Goethe, à la manière si fluide de Germaine de Staël, que ça devient en soi une histoire qu'elle nous raconte. Enfin, du moins, c'est comme ça que je le ressens. Je suis bien contente que mon petit « travail » - plaisir vous convienne. Belle journée à vous, et encore un grand merci chaleureux, mes amitiés, Christiane-Jehanne


Message de Lucos et les dames de coeur

Chère Christiane-Jehanne,
Nous sommes tous intéressés par G.de Staël...
Donc, nous vous suivons dans vos attachantes lectures.
Merci !



Ajouter un commentaire



(Pas de liens ni de code s.v.p)
Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés


Les Auteurs les plus lus