general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: La danse du diable - Anonyme

La danse du diable

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Sabine
Livre audio de 04min
Fichier mp3 de 3,3 Mo

819 - Téléchargements - Dernier décompte le 06.12.19




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 



Musique : Chopin ; Grande valse brillante in E flat major, Op. 18 ; https://musopen.org/

Illustration d'après https://pixabay.com/ Domaine public




Traduction Louis Léger : linguiste, historien et traducteur français (1843 - 1923)

LA DANSE DU DIABLE

(CONTE POLONAIS)

 


Une veuve avait une fille et une belle-fille ; toutes trois étaient obligées de travailler pour vivre ; pendant tous les printemps et l'été, elles allaient bêcher dans les jardins ou moissonner dans les champs ; le reste du temps, elles filaient. Au commencement de l'hiver, la mère avait reçu une grande quantité de lin à filer. À cette époque, les jeunes filles du village allaient les unes chez les autres, et tantôt chantant, tantôt racontant des histoires, elles charmaient les heures du travail. Mais, comme nos deux ouvrières n'étaient pas soeurs par le sang, elles  n'allaient jamais ensemble à la même veillée ; l'une allait à droite, l'autre à gauche.

À l'une des extrémités du village, il y avait une chaumière abandonnée. Un soir, la belle-fille, en allant à la veillée, vit de la lumière dans cette chaumière ; elle entra par curiosité. À peine avait-elle franchi le seuil qu'un jeune seigneur, fort élégamment vêtu, la prit par la taille et voulut la faire danser. Elle eut si peur qu'elle fit le signe de la croix.

Le beau danseur la lâcha aussitôt, mais il la pria fort courtoisement de bien vouloir s'asseoir et filer ; il l'aiderait, disait-il, et si adroitement que jusqu'à minuit aucune fille n'aurait autant filé. En effet, elle se mit à filer, et, bien avant minuit, sa tâche était achevée.

— C'est fini, la belle fille, lui dit le gentilhomme. Allons, dansons un peu.

— Je ne danserai pas avant de m'être reposée et d'avoir mangé un peu.

Le beau cavalier courut aussitôt lui chercher toutes sortes de friandises. Quand elle eut mangé, il lui dit :

— Tu as filé et mangé, dansons maintenant.

— Merci, lui dit-elle, j'ai filé, mangé ; mais je ne danserai pas avant d'avoir bu. 

Le galant courut lui chercher à la source l'eau la plus pure du monde. Quand elle l'eut bue, il lui dit :

— Tu as filé, tu t'es reposée, tu as bu et mangé ; dansons.

— Non, je ne danserai pas tant que la cheminée ne sera pas allumée et qu'il ne fera pas plus clair.

À ce moment le coq chanta et le beau cavalier disparut.

La jeune fille rentra à la maison et apporta à sa belle-mère trois fois plus de lin filé que sa soeur.

Elle retourna ainsi tous les soirs dans la chaumière abandonnée ; le galant cavalier l'aidait toujours ; il avait beau l'inviter à danser, elle l'ajournait toujours jusqu'au chant du coq et rapportait le soir à sa belle-mère trois fois plus de lin filé que sa soeur. La marâtre finit par lui demander où elle allait filer et qui lui aidait ainsi ; elle raconta tout le lendemain, la marâtre sa hâta d'envoyer sa propre fille dans la chaumière abandonnée. La galant apparut aussitôt.

— Allons, dansons, la belle, dansons.

— Apporte-moi d'abord à manger, à boire et allume un feu bien clair, lui dit-elle. Mais elle ne songea point à se signer. Le beau cavalier obéit et la prit pour danser. Après deux tours de valse, il l'étrangla, emporta son âme et s'envola.




Source: https://fr.wikisource.org/wiki/Recueil_de_contes_populaires_slaves_(traduction_L%C3%A9ger)/XXIII

Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de Anonyme

merci madame ...Une bonne méthode pour attirer mes enfants a la lecture


Message de Viviane

J'adore vous écouter lire.

Merci Madame.

Viviane


Ajouter un commentaire



(Pas de liens ni de code s.v.p)
Pseudo :





Sites à visiter


Site de sabine
Disponible sur Google Play

Nouveautés


Les Auteurs les plus lus


Achard - Aicard - Aimard - Allais - Amnesty International- Andersen - Anonyme- Aulnoy - Austen - Balzac - Banville - Barbey d aurevilly - Baudelaire - Bazin - Beauvoir - Beecher stowe - Beltran - Bergerat - Bible- Borie - Bourget - Bove - Boylesve - Brontë - Bruant - Chateaubriand - Chevalier à la Rose- Colet - Comtesse de ségur- Conan Doyle - Coppee - Corneille - Courteline - Daudet - Daumal - De renneville - De staël - De vesly - Decarreau - Del - Delattre - Demercastel - Desbordes Valmore - Dickens - Diderot - Dionne - Dostoïevski - Du gouezou vraz - Dumas - Dumas fils - Faguet - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flat - Flaubert- Alain-Fournier- France - G@rp- Gaboriau- Galopin - Gautier - Gréville - Grimm - Gyp- Hawthorne - Homère- Huchon - Hugo - Kipling - La Fontaine - Lacroix - Le Braz - Le Rouge - Leblanc - Leconte de Lisle - Leprince de Beaumont - Leroux - Les 1001 nuits- London - Loti - Louÿs - Lycaon- Machiavel - Madeleine - Mallarmé - Malot - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Mérimée - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Molière- Montesquieu- Musset - Orain - Ourgant - Pavie - Pergaud - Perrault - Poe - Racine - Radcliffe - Ramuz - Renard - Rimbaud - Rosny_aîné - Rousseau - Sade - Sainte beuve - Sand - Sazie - Scholl - Schwob - Shakespeare - Silion - Stevenson - Sue - Suétone- Theuriet - Thoreau - Trollope - Twain - Vallès - Vannereux - Verlaine - Verne - Villiers de l isle adam- Voltaire- Voragine - Weil - Wilde - Zola

--- Liste complète