general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: Tristesse - théophile gautier

Tristesse

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Stanley
Livre audio de 3min
Fichier Mp3 de 3,1 Mo

886 - Téléchargements - Dernier décompte le 22.08.19




Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur





Théophile Gautier — La Comédie de la Mort

Tristesse


Avril est de retour.

La première des roses,

De ses lèvres mi-closes,

Rit au premier beau jour ;

La terre bienheureuse

S'ouvre et s'épanouit ;

Tout aime, tout jouit.

Hélas ! j'ai dans le cœur une tristesse affreuse.

Les buveurs en gaîté,

Dans leurs chansons vermeilles,

Célèbrent sous les treilles

Le vin et la beauté ;

La musique joyeuse,

Avec leur rire clair

S'éparpille dans l'air.

Hélas ! j'ai dans le cœur une tristesse affreuse.

En deshabillés blancs,

Les jeunes demoiselles

S'en vont sous les tonnelles

Au bras de leurs galants ;

La lune langoureuse

Argente leurs baisers

Longuement appuyés.

Hélas ! j'ai dans le cœur une tristesse affreuse.

Moi, je n'aime plus rien,

Ni l'homme, ni la femme,

Ni mon corps, ni mon âme,

Pas même mon vieux chien.

Allez dire qu'on creuse,

Sous le pâle gazon,

Une fosse sans nom.

Hélas ! j'ai dans le cœur une tristesse affreuse.

Récupérée de « http://fr.wikisource.org/wiki/Tristesse_%28Gautier%29 »


Sites à visiter


Page de présentation de M.B. Page de présentation d'Emmanuel Bourdaud Site d'Emmanuel Bourdaud
Disponible sur Google Play

Nouveautés


Les Auteurs les plus lus