general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: La Comtesse de Béthune - Eugène Moret

La Comtesse de Béthune

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Daniel Luttringer
Livre audio de 29min
Fichier mp3 de 21 Mo

193 - Téléchargements - Dernier décompte le 15.08.19



Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 





Cette (féodale) nouvelle d'amour d'Eugène Moret (1835-19..) a été publiée dans le Bulletin de la Société des gens de lettres en 1866.

« - Je vous ai compris, et parler trop serait inutile ; je vous donne pleinement raison. Cette jeune héritière n'a pas ce qu'il vous faut. Il ne suffit pas d'épouser une gentille femme, il est encore de nécessité d'ajouter par le mariage à ses privilèges seigneuriaux. Marguerite de Clairvaud n'a que droit de basse justice, laquelle ne peut frapper le justiciable que d'une amende n'excédant pas sept sous six deniers. Vous épouserez, messire mon fils, la demoiselle Irène, fille aînée du baron de Coutances. A la bonne heure ! Ce mariage vaut la peine d'y prétendre, et vous aurez droit de haute et basse justice sur toutes les terres de votre dépendance. Maison à deux puits, à trois piliers, il y aura créneaux à votre châtellenie avec fourches pâtées, deux magnifiques fourches patibulaires.

- Mais, mon père, voulut objecter Jehan, les fourches patibulaires ne font pas le bonheur... »

Source: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k58535303/f17.image

Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de Daniel Luttringer

Peux pas arrêter, rousse, trop passionné !


Message de rousse

Vous n'arrêtez donc jamais, Cher Daniel!! Nous sommes gâtés.


Message de Daniel Luttringer

Daniel-le-résurrectionniste est bien heureux !


Message de La Fée Coupaille

Quelle horrible créature cette mégère de Béthune. Elle est si mauvaise que je la déchois de son titre ! En plus, monsieur père je ne vois VRAIMENT pas comment "deux fourches patibulaires" (gibets - j'ai cherché), pourraient faire le bonheur d'une union ! D'un autre côté, mon cher Jehan... quand on aime VRAIMENT sa dame, Fô se battre pour elle, quitte à se rebeller au besoin. Très plaisante lecture, magnifique écrite. Merci Daniel pour avoir exhumé cette perle.


Ajouter un commentaire



(Pas de liens ni de code s.v.p)
Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés


Les Auteurs les plus lus