general data protection regulation Ce site Web utilise des cookies
Pour assurer une meilleure expérience à ses utilisateurs, réaliser des statistiques de visites, offrir des fonctionnalités relatives aux médias sociaux, proposer des publicités ciblées.


Version pour personnes mal-voyantes ou non-voyantes
application sur Googleplay
Menu

Illustration: La Musique après la mort - Chen jitong

La Musique après la mort

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Daniel Luttringer
Livre audio de 11min
Fichier mp3 de 8 Mo

570 - Téléchargements - Dernier décompte le 19.10.19



Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Signaler
une erreur
Commentaires
 





Ce conte chinois, en rien morbide, de Chen Jitong, (Tcheng Ki Tong, 1851-1907) est paru dans la Revue politique et littéraire en 1888.

« Un soir, au moment de se mettre au lit, Weng entendit des sons s'échapper de son « kin ». Il ne vit rien et crut que c'était un domestique qui avait touché l'instrument. Mais le même phénomène se reproduisit trop souvent ; il entendit jusqu'à un air complet de son répertoire et, lorsqu'il entra avec une lampe, personne ne se trouvait là. Il se dit alors que c'était quelque esprit, qui désirait apprendre la musique. Aussi, tous les soirs, il jouait comme s'il donnait une leçon : puis, il laissait l'instrument et entendait parfaitement la répétition, exécutée par son élève invisible. »

Source: https://gallica.bnf.fr/ark:/12148/bpt6k214818k/f597

Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Art Libre.
Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons BY (attribution) SA (Partage dans les mêmes conditions).


Commentaires :


Message de Daniel Luttringer

Salut, Claryssandre ! Compris l'allusion...


Message de Claryssandre

Ps : l'ouvrage qui vient de vous être proposé a éveillé ma curiosité


Message de Claryssandre

Très jolie trouvaille, lue avec sensibilité et grande délicatesse ! Merci monsieur "l'archéologue litteraire", grand artiste de surcroît.


Message de Daniel Luttringer

Eh bien sachez, Zhang Yimou, que j'ai cet ouvrage dans mon disque dur. Je le mets sur ma liste mais le publierai peut-être plutôt chapitre par chapitre, je ne sais pas encore.


Message de Zhang Yimou

Ce serait très intéressant de lire LES CHINOIS PEINTS PAR EUX-MÊMES Calmann Lévy, Paris, 1884, X+294 pages, ouvrage réédité de nombreuses fois. C'est tellement rare de voir un ouvrage écrit en français par un chinois, qui plus est, qui maîtrisait très bien le français. J'espère que vous acquiescerez à ma demande. Cordialement,
Zhang Yimou


Ajouter un commentaire



(Pas de liens ni de code s.v.p)
Pseudo :




Disponible sur Google Play

Nouveautés


Les Auteurs les plus lus