Version pour mal voyants
Menu

Illustration: Rêve - Paul Valery

Rêve

(Version Intégrale)

Enregistrement : Audiocite.net

Lu par Léa
Livre audio de 01min
Fichier mp3 de 1,5 Mo

511 - Téléchargements - Dernier décompte le 26.03.17


Extrait    Cliquez ici pour écouter un extrait


Télécharger
(clic droit "enregistrer sous")
Lien Torrent
Peer to peer
Inviter
un(e) ami(e)
Signaler
une erreur
Commentaires
 




Peinture : Marina - Joaquín Sorolla - Sorolla Museum


Paul Valéry commence des études de droit à 18 ans. Simultanément, il publie ses premiers vers dans la Revue maritime de Marseille. Sa poésie de cette époque s'inscrit dans la mouvance symboliste. Il est introduit  dans le cercle étroit de Stéphane Mallarmé à qui il restera fidèle jusqu'à la mort solitaire de ce dernier.

Il publie ses premiers textes dans la revue L'Ermitage. A 21 ans, il connaît une grave crise existentielle. Il sort résolu à consacrer l'essentiel de son existence à ce qu'il nomme « la vie de l'esprit ». Valéry commence à travailler à 23 ans, à Paris, comme rédacteur au ministère de la Guerre où il se lie avec Paul Léautaud. De 29 à 51 ans, il est le secrétaire particulier d'Édouard Lebey, administrateur de l'agence Havas, et s'affaire chaque matin aux petites heures à la rédaction de ses Cahiers, journal intellectuel et psychologique dont l'essentiel n'est publié qu'après sa mort.

En 1917, sous l'influence de Gide notamment, il revient à la poésie avec La Jeune Parque que d'aucuns considèrent comme son chef-d'œuvre : le monologue intérieur d'une jeune femme en proie à un combat entre le corps et l'esprit. Un autre grand poème suit quelques années plus tard : Le Cimetière marin (1920), puis un recueil, Charmes (1922).

Après la Première Guerre mondiale, Paul Valéry devient immensément célèbre et comblé d'honneurs. Il est notamment élu membre de l'Académie française en 1925. La profondeur des réflexions qu'il a émises dans des ouvrages exigeants (Introduction à la méthode de Léonard de Vinci, La Soirée avec monsieur Teste), ses réflexions sur le devenir de la civilisation (Regards sur le monde actuel) et sa vive curiosité intellectuelle en ont fait un interlocuteur privilégié de personnalités telles que Raymond Poincaré, Louis de Broglie, Henri Bergson, Auguste Perret, et Albert Einstein.

Sous l'Occupation, Paul Valéry, refusant de collaborer, perd son poste de secrétaire de l’Académie française,  comme celui d’administrateur du Centre universitaire de Nice. Membre du Front national de la résistance, il meurt le 20 juillet 1945 et est inhumé à Sète, au cimetière marin, après des funérailles nationales.

Les essais de Valéry traduisent ses inquiétudes sur la pérennité de la civilisation, le rôle de la littérature dans la formation, et la rétroaction du progrès sur l'homme. Sa correspondance avec André Gide a été plusieurs fois publiée à la NRF. Paul Valéry est également connu comme traducteur en vers (Les Bucoliques de Virgile) et apprécié pour ses préfaces critiques. La portée philosophique et épistémologique de l'œuvre de Valéry est souvent méconnue, pourtant il est l'un des penseurs éminents du constructivisme.



Cet enregistrement est mis à disposition sous un contrat Creative Commons. Creative Commons License

Ajouter un commentaire



(Pas de liens ni de code s.v.p)
Pseudo :




Nouveautés
---



> Toutes les nouveautés

Publicité



Les Auteurs les plus lus


Ackerman - Aicard - Allais - Amnesty International- Anatole France- Andersen - Andreïev - Anonyme- Apollinaire - Audoux - Aulnoy- Aulu gelle- Baillon - Balzac - Banville - Barbey d aurevilly - Barrios - Baudelaire - Baure - Bazin - Beaumarchais- Beecher stowe - Bellay - Beltran - Bergerat - Bible- Billot - Block - Bloy - Bohoussou - Boileau - Borie - Bosquet - Bossuet - Bourdaud - Bourget - Boylesve - Brontë - Bruant - Brunet - Canel - Catherine H- Chasles - Chateaubriand - Cheniti - Choderlos de Laclos - Chtchédrine - Cicéron- Collectif- Collégiens de Fontenilles- Comtesse de ségur- Conan Doyle - Contes médiévaux- Coppee - Corneille - Cotard - Coudrier - Courteline - Cros - Cuomo - D´holbach- Dandurand - Daudet - De condorcet - De Heredia - De laveleye - De pawlowski - De renneville - De vesly - Del - Delattre - Desbordes Valmore - Deulin - Dickens - Diderot - Dionne - Domergue - Dostoïevski - Dumas - Dumas fils - Dumont - Dupire - Eberhardt - Erckmann - Erckmann chatrian- Ésope- Fabre - Fedydurke - Fénelon- Féré - Feuillet - Féval - Feydeau - Filiatreault - Flamant - Flaubert - Fleury - Florian - Forneret - Fourest - Alain-Fournier- Fredleborgne - FrihD - G@rp- Gaboriau- Galopin - Garot - Gautier - Gazoufer - Gehenot - Gogol - Gréville - Grimm - Hache - Hawthorne - Hodja - Hoffmann- Homère- Huchon - Hugo - Jammes - Jost - Kardec - Kipling - La Fontaine - La rédaction- Lamartine - Lancourt - Le Braz - Le Rouge - Le Saint - Leblanc - Leclerc de Buffon - Leconte de Lisle - Leprince de Beaumont - Lermina - Leroux - Les 1001 nuits- Lesage - Level - Lévêque - Lewis - London - Lorrain - Loti - Louÿs - Lycaon- M.B.- Machiavel - Madame de La Fayette- Madeleine - Mallarmé - Malot - Marivaux- Martin (fr) - Martin (qc) - Maturin - Maupassant - Maurière - Meer - Mérimée - Miguel de Cervantes- Milosz - Mirbeau - Mistral - Molière- Montaigne- Montesquieu- Moreau - Mouton - Musset - Musset - Nerincx - Nodier - Normand - Orain - Pavie - Pergaud - Perrault - Poe - Polo - Pouchkine - Proust - Racine - Radcliffe - Rémy- Renard - Richepin - Rilke - Rimbaud - Rodenbach - Rollinat - Ronsard - Rostand - Rousseau - Sade - Saint amand - Samain - Sand - Schnebelen - Scholl - Schwob - Scott - Sénèque- Shakespeare - Silion - Stendhal- Stevenson - Sue - Syhemalik- Tchekhov - Thoreau - Tolstoï (L) - Toudouze - Tourgueniev - Traski - Twain - Valery - Vallès - Vannereux - Verhaeren - Verlaine - Verne - Vicaire - Vigny - Villiers de l isle adam- Voltaire- Wilde - Zola

--- Liste complète